Navigation – Plan du site

AccueilNuméros42Chronique des fouilles médiévales...V. - Installations artisanalesV B2. — Carrières, mines et métal...Coulgens, La Rochette, Agris, Riv...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
V. - Installations artisanales
V B2. — Carrières, mines et métallurgie : prospections

Coulgens, La Rochette, Agris, Rivières, Saint-Projet-Saint-Constant, Bunzac, Pranzac, Mornac, Brie et Jauldes (Charente).

Responsable d’opération : Graziella Rassat
p. 366

Texte intégral

1La forêt de la Braconne fait sans conteste partie de ces espaces considérés, à juste titre, comme étant de véritables « fossilisateurs » d’indices témoignant d’une occupation ancienne. Les recherches archéologiques et archéobotaniques, menées depuis maintenant trois ans dans le cadre de travaux universitaires, l’ont clairement démontré.

2En 2011, la poursuite des prospections sur cet ensemble géographique, dans le cadre d’un master II Recherche à l’Université de Poitiers, sous la direction de N. Dieudonné-Glad (laboratoire HeRMA), ne pouvait donc qu’enrichir nos connaissances. Par ailleurs, elle donnait la possibilité de dépasser une approche méthodologique jusqu’ici « expérimentale » et celle d’inscrire ce travail de recherches dans une démarche globale visant à connaître et à apporter des éléments d’interprétation sur l’évolution du paysage et la dynamique de l’occupation du sol aux périodes historiques anciennes.

3Un travail de repérage systématique des sites a donc été privilégié et de nouveaux moyens ont été mis en œuvre, notamment un stage de prospections pédestres faisant appel aux étudiants archéologues de l’université de Poitiers. Cet inventaire s’est révélé particulièrement fructueux puisque 74 sites (habitats supposés, anciennes zones de mise en culture, parcellaires, ferriers, sites d’extraction…) ont été recensés ; ce qui porte à 143 le nombre de sites archéologiques et à 345 celui des plateformes de charbonnage découverts en seulement deux ans. En outre, nos connaissances sur la dynamique paysagère d’un espace forestier, dont les limites sont aujourd’hui définies par la forêt domaniale de la Braconne, ont été renouvelées.

4Cette lecture archéologique, quelque peu restrictive (limitée à dix communes), engendre des biais qui empêchent encore aujourd’hui de définir les zones réellement non occupées. De plus, les résultats que nous avançons sont tributaires des recherches menées sur le terrain. Des efforts ont certes été menés en ce sens mais des parcelles forestières restent inexplorées à cause de leur inaccessibilité (parcelles en régénération suite à la tempête dévastatrice de décembre 1999).

5La dynamique de recherche qui associe entre autres les universités de Limoges (laboratoire GEOLAB) et Poitiers (laboratoire HeRMA) au SRA Poitou-Charentes et à l’Office National des Forêts, se poursuit aujourd’hui dans le cadre d’une thèse (Rassat G.).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Graziella Rassat, « Coulgens, La Rochette, Agris, Rivières, Saint-Projet-Saint-Constant, Bunzac, Pranzac, Mornac, Brie et Jauldes (Charente). »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 366.

Référence électronique

Graziella Rassat, « Coulgens, La Rochette, Agris, Rivières, Saint-Projet-Saint-Constant, Bunzac, Pranzac, Mornac, Brie et Jauldes (Charente). » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 26 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11245 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.11245

Haut de page

Responsable d’opération

Graziella Rassat

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International - CC BY-NC 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search