Navigation – Plan du site

AccueilNuméros42Chronique des fouilles médiévales...V. - Installations artisanalesV C1. — Autres installations arti...Bordeaux (Gironde). Palais-Gallien

Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
V. - Installations artisanales
V C1. — Autres installations artisanales : opérations de terrain

Bordeaux (Gironde). Palais-Gallien

Responsable d’opération : David Hourcade
p. 370

Texte intégral

1Depuis 2010, l’UMR 5607 Ausonius dirige, avec la collaboration de la mairie de Bordeaux (propriétaire du site) et la DRAC Aquitaine, un programme de recherche triennal sur le « Palais-Gallien », amphithéâtre antique de Bordeaux et seul vestige conservé de la ville gallo-romaine. Il s’agit avant tout de dater avec précision l’édifice, d’étudier son histoire et son évolution jusqu’à l’époque contemporaine et de mettre en lumière l’originalité de son architecture.

2Peu d’informations sont connues pour l’époque médiévale. Les archives nous apprennent que les ruines dépendaient de la sauveté de Saint-Seurin et qu’elles s’élevaient au milieu des champs et des vignes. On sait par ailleurs que c’est à partir du xiiie s. que l’édifice prend le nom de « Palais de Galiène » qui, selon les légendes, était soit une concubine de Charlemagne, originaire de Tolède, soit la fille de l’empereur Titus et la femme de Cénébrun, premier roi de la ville de Bordeaux.

3Les sondages, réalisés durant les étés 2010 et 2011, à proximité de la porte nord et sous la cavea orientale, n’ont permis de découvrir aucune trace d’occupation domestique à l’intérieur de l’amphithéâtre. Néanmoins, on a pu identifier un enchevêtrement complexe de fosses de grandes dimensions qui contiennent des matériaux de destruction antiques (moellons, tegulae et briques) associés à quelques tessons du xve s. Creusées jusqu’au substrat calcaire, elles sont conservées sur 3 à 4 m de profondeur. Tout indique qu’il s’agit de fosses d’extraction de matériaux géologiques (sable, argile, graves) destinés aux chantiers de construction urbains. Ce type d’activité artisanale est en effet attesté dans le quartier de la fin du Moyen Âge jusqu’au xixe s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David Hourcade, « Bordeaux (Gironde). Palais-Gallien »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 370.

Référence électronique

David Hourcade, « Bordeaux (Gironde). Palais-Gallien » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 42 | 2012, mis en ligne le 05 juin 2018, consulté le 23 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11251 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.11251

Haut de page

Auteur

David Hourcade

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

David Hourcade

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search