Navegación – Mapa del sitio
Chronique des fouilles médiévales en France en 2011
VII. – Diverses chroniques
VII 3. – projets collectifs de recherche

Charente-Maritime. PCR « Les marais charentais au Moyen Âge et à l’époque moderne : peuplement, environnement, économie »

Responsable de la operación: Éric Normand
p. 383-384

Entradas del índice

Año de la operación:

2011
Inicio de página

Texto completo

1Ce PCR a pour aire d’étude l’espace qui correspond à la grande échancrure côtière en cours de comblement appelé golfe de Brouage ou marais de Saintonge. Cette zone comprend les communes de Hiers-Brouage, Saint-Sornin, Saint-Just-Luzac, La Gripperie-Saint-Symphorien, Saint-Agnant, Saint-Jean-d’Angle, Saint-Froult, Port-des-Barques. Ce terroir est fortement marqué par le domaine maritime et en particulier les marais salants, première activité agricole et base d’un commerce international. Des chercheurs géographes se sont déjà penchés sur ces territoires à la fois terrestres et maritimes : une étude sur l’ensemble des marais charentais a été réalisée par Raymond Regrain et une thèse a été publiée par Sarah Mille-Réault. L’objectif du PCR est de reprendre cette première approche qui a montré les particularités de l’environnement et de s’attarder sur la spécificité des populations qui occupent cet espace. Il s’agit d’abord de comprendre l’évolution du golfe depuis les xe-xie s. jusqu’au xixe s. et de mesurer son influence sur l’activité des populations côtières. Cela oblige à mieux définir l’économie tournée à la fois vers la terre et la mer, basée sur une polyactivité favorable à l’ouverture vers l’extérieur et aux échanges. Ces différentes approches vont permettre également de caractériser la culture matérielle des populations littorales à travers l’étude de sites archéologiques.

2Compte tenu de l’ampleur des problématiques abordées, il est nécessaire de croiser les approches et les thématiques. La confrontation entre différentes disciplines de recherche (paléo
environnementalistes, historiens, archéologues, géographes, géologues) est nécessaire. La compréhension du territoire s’appuie également sur la création d’un outil cartographique permettant le recensement et la confrontation des données archéologiques et toponymiques avec des documents cartographiques de différentes périodes. L’ensemble doit être associé à un géoréférencement commun accessible par le net.

3Cette étude est complétée par des interventions de terrain qui consistent pour l’instant en des prospections-inventaires parfois relayées par des prospections géophysiques. Elles pourront aboutir à la sélection de secteurs géographiques précis ou de sites spécifiques dont l’étude par la fouille pourra répondre aux problématiques mises en évidence lors de réflexions interdisciplinaires.

4L’équipe pluridisciplinaire a été mise en place en regroupant des archéologues (ministère de la Culture et de la Communication, associations locales, conseil général de la Charente-Maritime), des historiens (universités de Pau, La Rochelle et Poitiers (GERHICO et CESCM), des géographes (université de La Rochelle), des géo-physiciens (université de La Rochelle) et des environnementalistes : archéozoologues, malacologues… (CNRS, Muséum d’Histoire Naturelle Paris, université de Rennes).

5Deux sites majeurs participent à cette étude. Il s’agit pour l’un du site castral de Broue, implanté sur un promontoire dominant la partie la plus profonde du golfe de Saintonge. Cette occupation aristocratique, qui pourrait remonter au milieu du xie s. et dont l’actuel donjon du xiie s. est un des symboles, devait contrôler cette partie du golfe occupée au cours du Moyen Âge par de nombreuses salines. Cette situation privilégiée va perdre de son importance à la fin du Moyen Âge par le comblement progressif du marais. Le relais sera pris par la suite au début de l’époque moderne par le nouveau port de Brouage, plus proche de l’océan. Les fouilles entreprises depuis sept ans (opérations programmées de la Maison Champlain par K. Robin puis par A. Champagne; fouilles préventives de la rue Champlain par B. Gissinger) ont permis par ailleurs de comprendre le quotidien de ces citadins implantés au cœur des marais. L’étude de la culture matérielle montre une grande diversité d’origine des objets utilisés par les habitant de ce port international. La question de savoir si cette particularité est commune à l’ensemble des populations habitant les pourtours de ce golfe de Saintonge se pose.

6L’année 2011 qui a permis de jeter les bases de ce travail collectif a été mise à profit pour créer un site de webmaping. Cette plateforme d’information par le net, pour l’instant à caractère principalement géographique, est maintenant à disposition des membres du PCR. Les grandes lignes de recherches ont été définies avec la création d’équipes pluridisciplinaires. Pour cette année, il faut signaler quelques activités de terrain. Tout d’abord, la reconnaissance d’un artisanat céramique important centré principalement sur les communes de La Gripperie-Saint-Symphorien, de Saint-Sornin et Sainte-Gemme (Pierre-Philippe Robert d’Archéaunis et Philippe Duprat de la Société de Géographie de Rochefort) ce qui a contribué à la découverte de plusieurs ateliers de potiers et de tuiliers. Une dizaine d’ateliers pouvant être datés des xe-xiie s. montre que nous nous trouvons en face d’une zone de production active. Toutefois l’absence de recensement de cette production sur des sites de consommation contemporains ne permet pour l’instant de connaître l’étendue de sa diffusion. Il est également intéressant de constater la poursuite de cette activité céramique pour des périodes plus récentes en raison de la présence d’une matière première facilement accessible. Il s’agit de nombreuses tuileries qui se développent en limite même du marais et qui ont été actives principalement au xixe s. En revanche, un hiatus de plusieurs siècles est effectif pour cette activité artisanale dans l’état actuel de la recherche.

7Un autre programme de prospections avait pour but d’inventorier toutes traces d’activité au cœur même des marais. Un premier travail a porté sur le recensement d’anciennes «cabanes» de marais aujourd’hui disparues qui auraient pu servir de lieu de stockage, voire d’habitat ou d’abri temporaire pour les sauniers. Certaines confrontations avec des sources textuelles montrent que plusieurs toponymes sont mentionnés dès la fin du Moyen Âge. La question de la pérennité de ce type de structure se pose, un déplacement est envisageable en raison de l’évolution de l’exploitation des marais salants, toutefois la forte contrainte du milieu, liée à la présence de nombreux bassins et chenaux, limite cette éventualité. Le travail d’inventaire pourrait aboutir à la fouille d’un de ces sites. Les autres aménagements recensés dans le cadre du PCR concernent des structures portuaires. Des enquêtes administratives d’Ancien Régime montrent qu’un réseau de ports secondaires persiste sur les pourtours du golfe malgré son comblement presque complet et le quasi-monopole commercial de la citadelle de Brouage. Certains remontent au Moyen Âge et la prospection a permis de localiser celui de Saint-Jean-d’Angle.

8À Broue, la prospection sur la présumée basse cour du château a révélé la présence de plusieurs bâtiments maçonnés. Enfin, des études archéozoologiques (mammifères, coquillages…) ont été engagées afin de mettre en place un premier référentiel pour le Moyen Âge et l’époque moderne.

Inicio de página

Para citar este artículo

Referencia en papel

Éric Normand, « Charente-Maritime. PCR « Les marais charentais au Moyen Âge et à l’époque moderne : peuplement, environnement, économie » »Archéologie médiévale, 42 | 2012, 383-384.

Referencia electrónica

Éric Normand, « Charente-Maritime. PCR « Les marais charentais au Moyen Âge et à l’époque moderne : peuplement, environnement, économie » » [ficha arqueológica],Archéologie médiévale [En línea], 42 | 2012, Publicado el 05 junio 2018, consultado el 31 mayo 2020. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/11280

Inicio de página

Derechos de autor

Archéologie Médiévale

Inicio de página
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals