Navigation – Plan du site
Bulletin critique

Anna Mastykova, РООСИЙСКАЯ АКАДЕМИЯ НАУК ИНСТИТУТ АРХЕОЛОГИИ, (Le costume féminin au Caucase Central et Occidental du ive au milieu du vie siècle après J.-C.)

Christian Pilet
p. 375-376
Référence(s) :

Anna Mastykova, РООСИЙСКАЯ АКАДЕМИЯ НАУК ИНСТИТУТ АРХЕОЛОГИИ, (Le costume féminin au Caucase Central et Occidental du ive au milieu du vie siècle après J.-C.), Moscou, 2009, 500 pages dont un catalogue important (p. 257-436), 9 cartes de dispersion des objets, bibliographie p. 446-478.

Texte intégral

1L’auteur, de nationalité russe, doit soutenir une thèse de doctorat dans le cadre de l’Institut d’Archéologie de Moscou. La publication présente, accompagnée d’un résumé en anglais, est un travail universitaire obligatoire pour prétendre à la soutenance de cette thèse. Le candidat doit aussi fournir un certain nombre d’articles publiés dans des revues homologuées par l’Académie des Sciences.

2Le livre comprend cinq chapitres qui exposent des études analytiques très détaillées : l’historiographie du costume féminin au Caucase du Nord à l’époque des Grandes Migration (chap. 1), les principales catégories du costume féminin (chap. 2), les éléments indigènes et étrangers du costume féminin (chap. 3), les traits communs et particularités régionales du costume féminin (chap. 4), les tentatives d’interprétation sociale à partir du costume féminin (chap. 5). À titre d’exemple, le chapitre 4 expose neuf types différents de costumes : costume avec fibules d’origine méditerranéenne, costume avec fibule en forme d’arc d’origine locale, costume avec fibules ansées asymétriques d’origine germanique, costume avec fibules d’origine romaine, costume sans fibule mais avec un torque de tradition pontique, costume sans fibule mais avec bracelets de tradition locale, costume sans fibule mais avec des boucles d’oreilles de tradition locale, costume sans fibule mais avec des boucles de ceinture, costume sans fibule mais avec des colliers de perles.

3L’étude couvre la période des Grandes Migrations qui correspond à l’émergence des Huns dans les steppes pontiques et ciscaucasiennes vers 360-370 en incluant la partie sud de l’Europe de l’Est sous influence des premiers Turcs et des Avars vers 560-580. Ainsi, on distingue deux horizons archéologiques (période hunnique 360/370-470/480 et période post-hunnique 430/470-530/570) qui englobent toutes les cultures du sud-est de l’Europe, y compris le Caucase du Nord.

4Les sites qui ont fourni le matériel archéologique s’étendent sur les collines et les zones montagneuses du Caucase du Nord, des rivages de la mer Noire au haut Terek. Tous ces sites ont fait l’objet de recherches et ont été publiés de façon inégale. Un grand nombre de cimetières ont été fouillés dans les régions de Pjatigorsk et du haut Kouban. En revanche, les informations sont de moins bonne qualité et ponctuelles dans le bas Kouban, sur les rives pontiques du Caucase, en Kabardie-Balkarie, en Ossétie du Nord et sur le haut Terek (le Terek est un fleuve, frontière importante entre l’actuelle Fédération de Russie et les républiques indépendantes). On peut regretter l’absence d’une carte générale du Caucase indiquant les régions citées par l’auteur.

5La masse documentaire est grande et de qualité inégale, notamment au niveau des dessins des objets. Anna Mastykova arrive cependant à présenter une esquisse de l’histoire du Caucase du Nord à l’époque de Grandes Migrations. On peut ajouter que les sources écrites sont rares pour les ive et ve siècles. Les auteurs classiques ont rapportés les activités militaires des Alains et des Huns aussi bien que la migration des Goths de l’Ouest. Au vie siècle, un royaume Alain est mis en place au Caucase du Nord. Son roi, Sarosius, est le chef incontesté dans les années 550. Il repoussa les influences politiques de Byzance et marqua son indépendance par rapport au pouvoir turc. On peut encore signaler que les rives pontiques de la mer Noire étaient occupées par les Zichi, groupe ethnique proto-adyge, par des Goths d’origine germanique, leurs activités étant tournées vers Byzance. Les mentions d’autres ethniques n’ont pas été retenus par l’Histoire.

6Aujourd’hui, on parle de l’Eurasie pour désigner la bande de terre qui s’étend de l’Europe à l’Asie. Cet espace stratégique à l’époque des Grandes Migrations continue de susciter une compétition entre les puissances pour, par exemple, le contrôle des axes de communication.

7Anna Mastykova pose la question importante des relations entre le costume traditionnel féminin (ethnographique) et le phénomène bien connu de la dispersion d’une mode internationale, comme des perles fabriquées dans un atelier du Caucase du Nord et retrouvées dans la nécropole mérovingienne de Saint-Martin-de-Fontenay (France, Calvados). Il n’y a pas de contradiction dans cette approche. La fibule est le principal fossile directeur.

8Le mot « costume » recouvre les garnitures du costume, les bijoux et objets usuels portés par la défunte. En archéologie funéraire occidentale, on fait bien la distinction entre le « costume » et les « vêtements ». Les découvertes des matières organiques de tissus, de peaux, de fourrures, etc. font souvent défaut dans les nécropoles de l’Europe de l’Ouest et d’ailleurs pour la période des Grandes Migrations. On peut le regretter et seulement imaginer les nombreuses informations perdues.

9Aussi, les propositions de restitution du costume utilisées par Anna Mastykova ne reposent que sur la position du mobilier funéraire autour et sur le squelette (voir les silhouettes des pages 318-324). Les tentatives pour tester une méthode rétrospective en partant de l’ethnographie et du folklore ne sont pas possibles, au Caucase du Nord la rupture est totale entre l’antiquité et le Moyen Âge.

  • 10 . Zvezdana Dodé, « Djutha, nécropole de la période de la Horde d’Or dans le village caucasien de Dj (...)

10La question fait cependant débat autour d’affirmations comme « le long processus du développement culturel au Caucase du Nord est le fait de la complexité ethnographique de la région ». Zvezdana Dodé10, archéologue et historienne du Moyen Âge, défend cette position.

Haut de page

Notes

10 . Zvezdana Dodé, « Djutha, nécropole de la période de la Horde d’Or dans le village caucasien de Djuthi, région de Stavropol », Archéologie médiévale, 37, 2007, p. 67-90.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Pilet, « Anna Mastykova, РООСИЙСКАЯ АКАДЕМИЯ НАУК ИНСТИТУТ АРХЕОЛОГИИ, (Le costume féminin au Caucase Central et Occidental du ive au milieu du vie siècle après J.-C.) », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 375-376.

Référence électronique

Christian Pilet, « Anna Mastykova, РООСИЙСКАЯ АКАДЕМИЯ НАУК ИНСТИТУТ АРХЕОЛОГИИ, (Le costume féminin au Caucase Central et Occidental du ive au milieu du vie siècle après J.-C.) », Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 28 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11448

Haut de page

Auteur

Christian Pilet

CRAHAM

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals