Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Barret-sur-Méouge (Hautes-Alpes). Clos de l’Aure, Saint-Laurent

Responsable d’opération : Marie-Pierre Estienne
p. 184

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1La fouille a concerné un ensemble de trois pièces appartenant à un bâtiment plus vaste dont les niveaux, sols et couches d’abandon sont datés de l’Antiquité tardive (ve-début viie s.) (Archéologie médiévale, 40, 2010, p. 179). Les pièces sont pourvues d’un revêtement de béton de tuileau au sol et sur les parements des murs très arasés ; la présence de pilettes rectangulaires et rondes, dalle de suspensura, fiche métallique en T à queue de chauffage et les quatre canalisations en terre cuite prises dans l’épaisseur des murs attestent la présence d’un hypocauste chauffant vraisemblablement des bains privés, comme semblent le suggérer un petit bassin et le niveau de sol de la grande pièce C (Chroniques des fouilles 2009).

2Le mobilier retrouvé dans les couches situées au pied et à l’est du bâtiment B – fragments de verre à vitre, déchets alimentaires de type coquillages (huîtres, coquilles Saint-Jacques) et faune (bœuf, porc et moutons/chèvres) – correspond tout à fait au contexte de vie quotidienne connu dans d’autres établissements de bains privés ou publics ; l’activité ludique, évoquée par la précédente découverte d’un dé à jouer, était fréquente dans les thermes publics ou privés.

3Le mobilier céramique témoigne d’une première occupation fin ive-courant ve s., datation confortée par une monnaie à l’effigie de l’empereur Valens, frappée au ive s. (identification F. Delrieux), et par le 14C d’un bois non entièrement consumé dont la fourchette chronologique est comprise entre 340 et 430 apr. J.-C. Un sol daté de la fin ve-début du vie s. scelle la couche de démolition de ce premier état lui-même recouvert par une couche d’abandon et de destruction à la fin du vie-début du viie s. C’est dans la fourchette chronologique milieu du ve-milieu du vie s. que pourrait avoir été aménagé le bâtiment B, peut-être une aile de la villa à hypocauste.

4Par ailleurs, la poursuite de la fouille de sépultures s’est concentrée sur un dépôt secondaire et une sépulture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Pierre Estienne, « Barret-sur-Méouge (Hautes-Alpes). Clos de l’Aure, Saint-Laurent  », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 184.

Référence électronique

Marie-Pierre Estienne, « Barret-sur-Méouge (Hautes-Alpes). Clos de l’Aure, Saint-Laurent  » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 21 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11531

Haut de page

Auteur

Marie-Pierre Estienne

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie-Pierre Estienne

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals