Navigazione – Mappa del sito
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Barzan (Charente-Maritime). Le Moulin du Fâ – Théâtre de la Garde

Responsabile dell'operazione: Antoine Nadeau e Graziella Tendron
p. 184-185

Termini di indicizzazione

Anno dell'operazione :

2010
Torna su

Testo integrale

1Dans le cadre du PCR BaLiZ (« Barzan dans son contexte littoral : environnement, exploitation, échanges »), placé sous la coordination de Laurence Tranoy (université de La Rochelle), la fouille a concerné un site localisé sur la rive nord de l’estuaire de la Gironde, à environ 1 km de la côte actuelle, qui a révélé des occupations néolithique, protohistorique et antique, avec une vaste agglomération secondaire (Novioregum ?) présentant notamment un théâtre. Cet édifice est situé au NE du site, où il occupe le flanc sud de la colline de la Garde.

2Les recherches révèlent deux phases de construction distinctes. Le théâtre aurait, dans un premier état, eu un plan semi-circulaire de 81 m de diamètre. Ce plan le rapproche de plusieurs édifices régionaux et, plus généralement, du groupe des théâtres de type « gallo-romain » à cavea semi-circulaire, qui regroupe des monuments majoritairement construits au sud de la Loire entre le début du ier s. et la seconde moitié du iie s. Dans un deuxième temps, l’édifice est agrandi vers l’ouest, chacune des deux extrémités de la cavea étant étendue d’environ 19 m. Cet élargissement s’accompagne de la mise en place d’un imposant mur de podium et d’une abside de 12 à 13 m de diamètre localisée dans la partie basse de l’édifice. Celle-ci est inscrite dans un plan rectangulaire d’environ 28 m de long sur 16 m de large placé à l’arrière du monument. Faute de mobilier, la datation des deux phases de construction ne peut être déterminée de manière certaine, mais la fréquentation de l’édifice à la fin du ier s. et au début du iie s. de notre ère a été confirmée par l’analyse du mobilier céramique, qui a aussi révélé une lacune correspondant au iiie s., traduisant vraisemblablement l’abandon du monument.

3Les réoccupations postérieures à l’abandon du bâtiment en tant qu’édifice de spectacle constituent l’un des intérêts majeurs de ce site. Les céramiques mises au jour en contrebas et dans l’aile est de la cavea indiquent une reprise de la fréquentation des lieux entre le ive et le viie s. L’édifice, démantelé, a servi de carrière. La plupart des maçonneries ont fait l’objet de récupérations jusqu’à l’époque contemporaine, atteignant parfois la base de leur fondation. Les travaux de récupération de matériaux sont également attestés à travers l’observation de blocs abandonnés en cours de taille au sein de niveaux tardifs. C’est notamment le cas d’un bloc provenant d’un niveau de démolition situé dans l’orchestra, qui présente sur l’une de ses faces un graffiti en forme de chrisme (fig.). En Poitou-Charentes, le chrisme apparaît en contexte funéraire du ive au viie s. environ.

4Une voie de 8 m de large, postérieure à la démolition du théâtre (ive-vie s. ?), a été découverte à l’emplacement présumé du bâtiment de scène. La partie centrale, large de 3 m, est composée d’un empierrement moins dense sur les côtés que dans sa partie médiane. La voie est flanquée à l’ouest et à l’est de deux fossés bordiers au profil évasé.

5Dans la cavea, une fosse a livré le squelette en connexion d’un équidé possédant encore ses fers. L’étude de ces derniers invite à dater cette sépulture de la seconde moitié du xive s. Une occupation médiévale est d’ailleurs attestée par quelques céramiques issues du comblement de fosses ou de tranchées de récupération.

Barzan, le Moulin du Fâ, théâtre de la Garde, chrisme gravé sur un bloc de grand appareil abandonné en cours de récupération.

Barzan, le Moulin du Fâ, théâtre de la Garde, chrisme gravé sur un bloc de grand appareil abandonné en cours de récupération.

Cl. G. Tendron

Torna su

Indice delle illustrazioni

Titolo Barzan, le Moulin du Fâ, théâtre de la Garde, chrisme gravé sur un bloc de grand appareil abandonné en cours de récupération.
Credits Cl. G. Tendron
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/11539/img-1.jpg
File image/jpeg, 504k
Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Antoine Nadeau e Graziella Tendron, « Barzan (Charente-Maritime). Le Moulin du Fâ – Théâtre de la Garde », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 184-185.

Notizia bibliografica digitale

Antoine Nadeau, Graziella Tendron, « Barzan (Charente-Maritime). Le Moulin du Fâ – Théâtre de la Garde » [scheda archeologica], Archéologie médiévale [Online], 41 | 2011, online dal 18 juin 2018, consultato il 25 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11539

Torna su

Diritti d'autore

Archéologie Médiévale

Torna su
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals