Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne). 9, rue Gambetta

Responsable d’opération : Julien Avinain
p. 199

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1L’origine de la ville remonte au viie s. avec la fondation de l’abbaye Saint-Pierre par le moine irlandais saint Furcy dans les années 630-640. La fouille d’une parcelle de 700 m² située en plein cœur de la ville médiévale offrait pour la première fois l’occasion d’y étudier l’évolution de l’habitat civil.

2Les deux structures les plus anciennes placent l’apparition de l’occupation au haut Moyen Âge, entre le viiie et le ixe s., à l’emplacement de ce qui deviendra le futur noyau urbain. De la densification de cette première occupation témoigne toute une série de creusements – surtout des latrines – que l’on peut dater du xie s. et du début du xiie s.

3Très certainement à la fin du xiie s. ou au cours de la première moitié du xiiie s. apparaissent les premières constructions en façade de la rue Saint-Paul, sous la forme d’un bâtiment étroit légèrement excavé. Cette maison perpendiculaire à la rue s’étend vers la zone de clos à l’arrière de la parcelle.

4Un changement radical dans le mode d’occupation intervient avec la construction, vers la fin du xiiie ou au début du xive s., d’un vaste édifice que nous proposons d’interpréter comme l’une des halles liées à la foire de Champagne de Lagny. Elle adopte un système de fondation à piles carrées qui forment au moins trois travées et est clairement associée à deux salles semi-excavées à colonne centrale dont une ouvrait sur la rue par un premier escalier. Un second desservait l’intérieur du bâtiment. Ce système de fondation sur piles laisse penser que nous sommes en présence d’un bâtiment voûté en rez-de-chaussée et il est possible d’imaginer que le système de couverture accompagnait l’ouverture du bâtiment sur l’extérieur par des arcades. Les deux espaces semi-excavés laissent aussi supposer une vocation commerciale puisque ces espaces ouverts sur les rues médiévales servaient à la fois de lieu de stockage et d’échange.

5À un moment difficile à déterminer intervient la déconstruction de la halle. à la fin du xve ou au début du xvie s., se produit un nouveau changement dans l’occupation du site avec l’installation d’une grande demeure urbaine à tourelle d’escalier à vis, qui marque la troisième et dernière étape dans l’histoire d’un site dont l’évolution est originale, éloignée des phénomènes de continuité souvent observés dans le parcellaire urbain.

Lagny-sur-Marne, 9, rue Gambetta, vue générale de la halle.

Lagny-sur-Marne, 9, rue Gambetta, vue générale de la halle.

Cl. J. Avinain

Haut de page

Table des illustrations

Titre Lagny-sur-Marne, 9, rue Gambetta, vue générale de la halle.
Crédits Cl. J. Avinain
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/11739/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 552k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julien Avinain, « Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne). 9, rue Gambetta », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 199.

Référence électronique

Julien Avinain, « Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne). 9, rue Gambetta » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 20 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11739

Haut de page

Auteur

Julien Avinain

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Julien Avinain

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals