Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Lamanon (Bouches-du-Rhône). Verdelet 1

Responsable d’opération : André Constant
p. 199-200

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Ce bourg castral semi-rupestre d’au moins 4 000 m2 occupe une éminence gréseuse sur le versant nord-oriental des Alpilles. Délimité par un profond fossé, il comprend un château environné de cellules aux fonctions diverses. Deux séquences distinctes ont été observées, sans que l’on puisse préciser davantage la chronologie (xie et/ou 1re moitié du xiie s.). La fouille a permis de percevoir des élévations en bois, auxquelles ont succédé des constructions maçonnées. Des traces rubéfiées laissent penser qu’un incendie est à l’origine de cette reconstruction. La découverte d’une étable montre que l’habitation était organisée sur deux niveaux (fig.).

2Le site offre une grande richesse architecturale (rupestre, maçonneries, pierre de taille, négatifs d’huisseries…). De nombreux aménagements sont ici conservés jusqu’au premier étage. Ont été mis en évidence différents types de couvertures, en lauzes calcaires ou, par déduction, en matériaux périssables, données inédites pour les Alpilles des xie-xiie s., de même que l’existence d’anneaux d’attache rupestres, observés sur d’autres sites de ce type mais jusqu’alors non datés.

3L’étude archéozoologique (Clément Kharoubi) met en évidence, outre l’habituelle « triade domestique » (bovidé, oviné capriné, porc), une économie peut-être tournée vers l’agriculture (élevage, animaux de trait). Concernant le paléoenvironnement, l’analyse anthracologique des niveaux de comblement d’un silo (Claire Venot et Aline Durand) montre un milieu plutôt xérophile fortement dégradé, que des traces d’incendies repérées en fouille pourraient d’ailleurs étayer, ce qui doit être vérifié par de futures analyses.

4Le site, occupé sur une courte période (xe-xiie s.), a sans doute échappé à une refonte importante de son ordonnance initiale, voire à des curages répétés des habitations. Il y a tout lieu de penser que cet habitat participe au mouvement de mise en place de la féodalité en Provence et qu’il résulte d’une phase initiale d’incastellamento avortée dans le courant du xiie s. Il constitue un chaînon supplémentaire entre les sites castraux de l’an Mil fouillés par Daniel Mouton et les villages castraux du type de Rougiers.

Lamanon, Verdelet 1, vue de l’étable dans la zone 1.

Lamanon, Verdelet 1, vue de l’étable dans la zone 1.

Cl. A. Constant

Haut de page

Table des illustrations

Titre Lamanon, Verdelet 1, vue de l’étable dans la zone 1.
Crédits Cl. A. Constant
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/11751/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 534k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

André Constant, « Lamanon (Bouches-du-Rhône). Verdelet 1 », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 199-200.

Référence électronique

André Constant, « Lamanon (Bouches-du-Rhône). Verdelet 1 » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 20 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11751

Haut de page

Auteur

André Constant

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

André Constant

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals