Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Libourne (Gironde). 5, rue du Président Carnot

Responsable d’opération : Vanessa Elizagoyen
p. 201-202

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1La parcelle sondée se trouve à l’intérieur de la bastide médiévale, à proximité immédiate de la tour du Grand Port. Sa surface, environ 380 m2, a entraîné la réalisation d’un sondage unique, orienté NE-SO, étendu dans un second temps vers le SE.

2Des murs sont apparus à une profondeur de 0,30 m : d’abord des murs contemporains, pour la plupart orientés NO-SE, postérieurs à des niveaux de remblais modernes et s’appuyant sur un mur central, perpendiculaire, dans l’axe de la tranchée. La partie sud de celui-ci est attribuée au xviie-xviiie s. D’autres structures de la même période ont été identifiées dans la partie sud du sondage. La plus remarquable est une voûte de belle facture, en pierres de taille, orientée E-O. Large de 1,50 m et haute de 2,12 m, elle comporte à son sommet deux rangées de trous d’aération disposés à intervalles réguliers. Elle a été interprétée comme un puisard de l’époque moderne.

3Des vestiges de la période médiévale ont été découverts au centre et au nord du sondage. Le premier est la partie nord du mur central : un pilier maçonné, de 0,95 x 0,75 m au sol, est séparé d’un mur d’axe NNE-SSO (lg. moyenne : 0,70 m) par une ouverture obturée peut-être à l’époque moderne. Les fondations de ce mur sont constituées de gros blocs de calcaire noyés dans une maçonnerie grossière. Le comblement de la tranchée de fondation a livré de la céramique attribuable à la seconde moitié du xive s.

4À cette construction sont associés au centre du sondage plusieurs états de voirie médiévale. Trois phases au moins ont pu être distinguées, chacune conservant son niveau de circulation, assorti d’un niveau de chaux et de grave. Le milieu humide dans lequel s’inscrit la parcelle a permis la conservation sur ces sols du bois et d’autres matières organiques. Ces trois phases se sont succédé rapidement, entre la seconde moitié et la fin du xive s. (datation céramique).

5L’arpentage réalisé en 1459 à l’initiative de Charles VII mentionne, à l’emplacement de ce site inscrit au cœur de la bastide médiévale, un hôtel particulier. Des vestiges qui forment la limite est du site sont connus sous le nom de « mur des Lépreux ». Il pourrait s’agir d’un mur appartenant au même bâtiment que celui mis au jour lors de ce diagnostic.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vanessa Elizagoyen, « Libourne (Gironde). 5, rue du Président Carnot », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 201-202.

Référence électronique

Vanessa Elizagoyen, « Libourne (Gironde). 5, rue du Président Carnot » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 18 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11783

Haut de page

Auteur

Vanessa Elizagoyen

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Vanessa Elizagoyen

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals