Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Sainte-Marie-aux-Chênes (Moselle). Le Breuil – Ferré – Trésauville

Responsable d’opération : Patrice Pernot
p. 214

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Sur un site où ont déjà été mis au jour divers bâtiments de la pars rustica d’une villa antique et de nombreuses constructions en matériaux légers des époques mérovingienne et carolingienne, ont également été retrouvées trois inhumations en caveau appareillé en pierres sèches. Une de ces trois inhumations, complexe, montre deux squelettes réduits ayant précédé une dernière sépulture. Un petit vase biconique permet de dater cet état final de la seconde moitié du viie s. de notre ère.

2Postérieurement, le secteur est à nouveau densément occupé. À l’époque carolingienne, non loin de cet espace funéraire, différents types de bâtiments montrent une grande variété dans leurs modes de construction : les habitations de plain-pied coexistent avec les habitations semi-excavées ; les architectures en matériaux légers côtoient les architectures mixtes en pierres, bois et terre ; de simples petits bâtiments rectangulaires sur poteaux cohabitent avec des bâtiments plus importants sur poteaux et sablières basses.

3Parallèlement, une voie aménagée simplement en galets et graviers desservait le hameau en le traversant. Elle venait se greffer sur un axe principal qui a pu être suivi sur plusieurs hectomètres. La voie initiale, un chemin rural fruste en cailloutis et petits galets calcaires, remonte certainement au Haut-Empire. Les niveaux de voierie de l’époque carolingienne montrent une structure très élaborée, avec notamment un hérisson de fondation très massif, un caniveau axial destiné à la canalisation des eaux pluviales et une succession de bandes de roulement réalisées avec des cailloutis, des cailloux et des gros galets calcaires.

Sainte-Marie-aux-Chênes, le Breuil – Ferré – Trésauville.

Sainte-Marie-aux-Chênes, le Breuil – Ferré – Trésauville.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Sainte-Marie-aux-Chênes, le Breuil – Ferré – Trésauville.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/11983/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 599k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrice Pernot, « Sainte-Marie-aux-Chênes (Moselle). Le Breuil – Ferré – Trésauville », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 214.

Référence électronique

Patrice Pernot, « Sainte-Marie-aux-Chênes (Moselle). Le Breuil – Ferré – Trésauville » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 18 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/11983

Haut de page

Auteur

Patrice Pernot

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Patrice Pernot

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals