Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
I. – Constructions et habitats civils - environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Varennes (Vienne). La Tourette

Responsable d’opération : Daniel Vivier
p. 218

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Creusé en haut d’une colline de tuffeau, un vaste réseau souterrain composé de nombreuses salles et de galeries atteint un développement connu de 180 m environ. La fouille a montré une utilisation de cette structure du xiie au début du xvie s., sans toutefois révéler de niveau d’occupation. Les aménagements anthropiques sont abondants : silos, feuillures, niches, puits d’extraction, conduits d’aération, couchettes, banquettes, anneaux, pigeonnier… Trois phases principales ont pu être déterminées : un réseau initial aux dimensions réduites, un second réseau plus vaste et bien organisé, enfin de vastes salles ayant servi d’annexes agricoles encore récemment. Aucune structure bâtie de surface n’est connue. Le site de la Tourette n’est mentionné dans les textes qu’en 1788, alors que le site voisin de Luché est cité à plusieurs reprises durant le xie s.

2Pour permettre les travaux de consolidation des dalles de couverture des deux galeries, il importait de fouiller au-dessus de ces dalles les remblais visibles en coupe en raison de l’effondrement de la dalle A2, l’épaisseur de ces comblements étant respectivement de 1,40 m pour G30 et de 0,60 m pour G36. Le sondage a permis de confirmer que cette zone, la plus élevée du coteau, n’a guère subi de perturbations depuis plusieurs siècles, la couche de terre végétale n’incluant que quelques tessons de céramique contemporaine (années 1960-1970). Les seules modifications stratigraphiques sont dues à l’effondrement d’une dalle en grès, au comblement qui lui a succédé, et surtout à la réouverture de ce « puits » et de l’accès par la galerie 36 par les membres de l’association Les Troglodytes, au tournant des années 1999-2000.

3La fouille a révélé une architecture élaborée de terre et de pierre dans le couvrement des deux galeries. Malgré les différences alti­métrique et géologique des dalles utilisées – en grès et en tuffeau – le creusement et le recouvrement de ces galeries apparaissent contemporains. La procédure reste la même : après un décaissement vertical, les concepteurs procèdent à de nouvelles entailles pour implanter de grandes dalles ayant pour caractéristique des gabarits réguliers, avant de réaliser un calage constitué de petites pierres et d’une argile fine, argile qui sert également à imperméabiliser la structure par le recouvrement des dalles en question. Cela indique à la fois une phase de préparation et une commande préalable des matériaux, et l’emploi d’une main-d’œuvre spécialisée et assez nombreuse. Les matériaux utilisés sont d’origine locale, puisque le grès, le tuffeau tout comme l’argile se trouvent dans un rayon de quelques centaines de mètres. Enfin, la céramique résiduelle reposant sur les dalles, quoique en faible quantité, est homogène et attribuable au Moyen Âge, les tessons les plus anciens pouvant appartenir au xe s.

4Les deux murs mis au jour, montés à la terre et à l’argile, sont postérieurs à l’aménagement des galeries, mais probablement médiévaux. L’utilisation dans leur maçonnerie de nombreux moellons de calcaire indique un approvisionnement plus lointain. Leur fonction demeure énigmatique, M 01 s’apparentant à une limite par rapport à la galerie G 30. L’imbrication des deux murs et l’absence de tuiles ne permettent pas de savoir s’il s’agit de murs de clôture ou de l’angle d’un bâtiment. Seul l’élargissement du sondage, au SE et au NO, pourrait fournir un complément d’information. En tout état de cause, l’existence de structures d’occupation en surface est désormais attestée.

Varennes, la Tourette, plan général de la fouille.

Varennes, la Tourette, plan général de la fouille.

Relevés : Association Les Troglodytes, DAO M. Coutureau, INRAP

Haut de page

Table des illustrations

Titre Varennes, la Tourette, plan général de la fouille.
Crédits Relevés : Association Les Troglodytes, DAO M. Coutureau, INRAP
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/12035/img-1.jpg
Fichier image/, 300k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniel Vivier, « Varennes (Vienne). La Tourette », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 218.

Référence électronique

Daniel Vivier, « Varennes (Vienne). La Tourette » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 19 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12035

Haut de page

Auteur

Daniel Vivier

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Daniel Vivier

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals