Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Maison de l’Espagne, 7ter, rue Mignet

Responsable d’opération : Sandrine Claude
p. 223

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Le troisième couvent des dominicaines de Notre-Dame-de-Nazareth a été édifié à partir de 1377 et modifié à plusieurs reprises, tout au long de l’époque moderne. Issue du démantèlement de cet établissement à la Révolution, la parcelle occupée aujourd’hui par la maison de l’Espagne a été créée à l’emplacement de l’église –probablement sur l’une des premières travées de la nef –, de la galerie orientale du cloître monastique et de son préau.

2Structurant toujours les dispositions de la parcelle, le bâti le plus ancien mis en évidence ressortit aux premiers temps du couvent. Il s’agit notamment des deux murs gouttereaux de l’église qui délimitent, le long de la rue Mignet, une nef de 10 m de large dans œuvre, orientée N-S, pour laquelle n’a été reconnue aucune division intérieure matérialisant des travées, dispositions qui s’accordent assez bien avec la présence d’une charpente, mentionnée en 1413. Les seuls aménagements reconnus dans cet édifice consistent en deux arcades brisées aveugles, aménagées dans l’épaisseur du mur gouttereau occidental.

3Bien que ses dispositions aient été fortement remaniées, la galerie orientale du cloître est aujourd’hui l’élément le plus significatif de l’organisation conventuelle datée du Moyen Âge. Cinq arcades maçonnées en pierre de taille, reposant sur des piliers quadrangulaires à base prismatique et colonnettes d’angle engagées, forment, à une distance de 3,90 m du mur gouttereau ouest, une arcature régulière que prolongent, vers le sud, au-delà de la parcelle qui a fait l’objet du diagnostic, au moins six arcades supplémentaires. Cette galerie, reconnue sur une longueur totale de 30 m, était charpentée. Par ailleurs, l’affleurement, à près de 0,70 m sous la base des arcades, des niveaux d’occupation datés du début du xve s., contemporains de la mise en place du cloître, impose la restitution d’un dispositif type bahut, sous l’arcature.

4Contrairement aux données historiques qui font état de deux réaménagements de l’église (1602 et 1727), une seule campagne de travaux postérieure à la fin du Moyen Âge a été mise en évidence dans les limites de ces travaux. Des piliers montés en appui contre les parements intérieurs des murs gouttereaux créent alors, dans l’église, une nouvelle partition de l’espace, qui s’est probablement accompagnée du voûtement de la nef. L’alignement des parcelles sur ces travées à la Révolution invite à y voir un réaménagement tardif de l’église, peut-être consécutif à l’incendie de 1727.

5Après la période révolutionnaire qui conduit en 1791 au démantèlement de l’ancien couvent et à sa vente comme bien national, les occupations successives de la parcelle (remise, atelier de ferronnerie ou restaurant) ont maintenu la plupart des élévations épargnées par la Révolution, en empiétant parfois sur leur structure et en les masquant souvent par des badigeons.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sandrine Claude, « Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Maison de l’Espagne, 7ter, rue Mignet », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 223.

Référence électronique

Sandrine Claude, « Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Maison de l’Espagne, 7ter, rue Mignet » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 20 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12103

Haut de page

Auteur

Sandrine Claude

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Sandrine Claude

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals