Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Montluçon (Allier). Site du prieuré Notre-Dame

Responsable d’opération : Sophie Liegard
p. 236-237

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1À la suite du diagnostic mené en 2009 par David Morel, dans le cadre du projet d’aménagement du musée des musiques populaires, une fouille préventive a porté sur ce site qui se trouve à quelques dizaines de mètres de l’esplanade occupée par le château des Ducs de Bourbons. Cette intervention réalisée par une équipe du service d’archéologie préventive du conseil général de l’Allier de juillet à septembre 2010 a porté sur quatre zones distinctes.

2La première correspond à l’ancien cloître qui se développait au nord de l’église Notre-Dame, édifice probablement fondé durant l’époque romane et qui dépendait de l’abbaye de Menat (Puy-de-Dôme). La présence d’un cloître a pu être confirmée par la réalisation d’un sondage. Une série d’arcatures conservées dans le mur ouest de la chapelle du Sacré-Cœur a fait l’objet d’une étude de bâti qui a permis de préciser que l’ensemble prieural avait été réaménagé à l’extrême fin du xiie ou au tout début du xiiie s.

3La deuxième zone abrite les vestiges du corps de bâtiment septentrional du prieuré aménagé en mettant à profit la pente naturelle du terrain. Cet édifice disposait d’une façade occidentale monumentale qui surplombait les terrains adjacents de plusieurs mètres. Les restes de murs et de sols permettent d’avoir une idée assez précise de l’organisation de cette construction détruite dans le courant de l’époque moderne.

4La troisième zone comprend les abords NE de l’ensemble prieural. Ce secteur recelait des terres noires médiévales associées à des trous de poteau. Deux fosses dépotoirs de la fin du Moyen Âge y ont été découvertes, ainsi que de vastes perturbations modernes. Ces derniers vestiges peuvent être mis en relation avec les deux hôtels particuliers qui se développent plus à l’est (propriétés Charnizay et Méchain). La présence de déchets d’activité métallurgique (atelier de bronzier) doit aussi être signalée.

5La quatrième zone concerne les abords du chevet de l’église, dont la base de l’abside romane a été observée. Elle abrite une petite partie du cimetière médiéval qui se développait à l’est et au sud du lieu de culte. La fouille a porté sur un secteur particulièrement bien conservé qui abritait une cinquantaine de tombes datables d’une période allant du xie au xive s. Les fosses les mieux préservées présentent des banquettes latérales destinées à supporter un couvercle en bois. Une vingtaine d’inhumations étaient accompagnées de dépôts funéraires (bouteilles à eau bénite). Quatre étaient surmontées de pierres tombales conservées à leur emplacement d’origine. Deux sont taillées dans des blocs de maçonnerie antique (parois d’aqueduc ou de bassin), alors que les deux autres sont constituées de dalles de grès (dont une décorée d’une croix), tout comme un cinquième exemplaire découvert, il y a quelques années, à l’occasion de l’enfouissement d’un paratonnerre réalisé sans surveillance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sophie Liegard, « Montluçon (Allier). Site du prieuré Notre-Dame », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 236-237.

Référence électronique

Sophie Liegard, « Montluçon (Allier). Site du prieuré Notre-Dame » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 22 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12219

Haut de page

Auteur

Sophie Liegard

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Sophie Liegard

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals