Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II 1. – Opérations de terrain

Orléans (Loiret). Rue Guillaume – rue du Cloître Saint-Benoît

Responsable d’opération : Mathilde Noël
p. 241

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Dans le cadre des travaux pour la réhabilitation et les constructions de la ZAC Bourgogne à Orléans, les rues Guillaume et du Cloître Saint-Benoît ont été raccordées aux réseaux numériques, en plein cœur historique de la ville, dans un secteur occupé depuis l’époque gauloise. L’intervention archéologique a consisté à observer et éventuellement relever les coupes des tranchées creusées à l’occasion des travaux. Les tranchées réalisées à la pelle mécanique n’excédaient jamais le mètre pour une largeur de 0,80 m et 0,80 m de profondeur (dimensions moyennes). Un total de dix-sept observations stratigraphiques pour huit tranchées a été effectué. En complément des études classiques, une étude documentaire et historique a été réalisée.

2Pour les périodes anciennes, la présence humaine est attestée au moins depuis l’époque gallo-romaine. Quelques tessons redéposés sont datés de cette époque, les plus anciens (et moins nombreux) des iie-iiie s., les autres plus abondants des ive et ve s. Mais ces artefacts ne permettent pas de déterminer la nature ou les périodes d’occupations de façon plus précise.

3Nous cernons beaucoup mieux les aménagements à partir de l’implantation de l’église Saint-Benoît-du-Retour aux viiie-ixe s. Les rues Guillaume et du Cloître Saint-Benoît, qui entourent l’église, peuvent matérialiser un espace de circulation plus ou moins important qui existait anciennement. S’il semble peu densément occupé initialement d’après la documentation textuelle, le secteur est vite fréquenté, dès l’époque carolingienne à en juger par le mobilier découvert.

4Dans la rue du Cloître Saint-Benoît, la succession de niveaux de circulation confirme que cet espace est occupé par une chaussée depuis quelques siècles. Dans la partie la plus étroite au sud de la rue, la chaussée actuelle se trouve à l’emplacement de constructions plus anciennes (maison et occupation domestique ?).

5La rue Guillaume ne présente pas tout à fait le même faciès. Dans sa partie N-S, la majorité des coupes présentent des remblais, type « terres noires », surmontés de niveaux de circulation extérieurs. Mais il ne s’agit pas du même type de voirie que celle identifiée au devant de l’église. Il y avait peut-être dans un premier temps des jardins ; ensuite des bâtiments ont été construits et un espace de circulation (type ruelle) est établi. Toute la partie sud de la zone (Guichet Saint-Benoist et sud de la rue Guillaume) semble quant à elle plutôt dévolue à des espaces extérieurs, type jardins ou cour. Il est intéressant de noter leur proximité avec l’ouverture de l’enceinte sur la Loire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathilde Noël, « Orléans (Loiret). Rue Guillaume – rue du Cloître Saint-Benoît », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 241.

Référence électronique

Mathilde Noël, « Orléans (Loiret). Rue Guillaume – rue du Cloître Saint-Benoît » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 16 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12243

Haut de page

Responsable d’opération

Mathilde Noël

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals