Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
III. - Constructions et habitats fortifiés
III 1. - Opérations de terrain

Aires (Les) (Hérault). Saint-Michel de Mourcairol

Responsable d’opération : Guillaume Roquefort
p. 259

Entrées d’index

Année de l'opération:

2010
Haut de page

Texte intégral

1Les sondages archéologiques ont été réalisés sur le site à l’occasion d’une surveillance de travaux des ouvriers chargés de conforter le couronnement de l’enceinte sud située à l’aplomb du noyau castral. Les opérations se sont déroulées en deux temps, elles ont permis d’atteindre, sur une surface réduite, le substratum et d’observer le secteur. Ce dernier avait fait l’objet d’une intense exploitation visant à extraire le matériau de construction. Le mobilier céramique, très ténu, a révélé majoritairement une occupation moderne (xve-xixe s). Les trois sondages réalisés et les observations menées tant au niveau du mur d’enceinte dominant la fouille qu’à l’extérieur des remparts ont permis de proposer les hypothèses chronologiques suivantes.

2Le xixe s. occupe sans doute une place notable, comme en témoigne la proportion de mobilier. Cette période à laquelle on associe la présence d’un « ermite » ou d’autres résidents, se caractérise par deux faits majeurs : la reprise d’anciennes maçonneries, d’escaliers, d’aménagements divers, d’enduits… et l’importance du mobilier. Très dense, il regroupe bouteilles en verre, assiettes, verres, etc. , et des monnaies précisant la période d’occupation, sans toutefois en livrer les limites.

3La période xive-xviie s. reste omniprésente même si elle ne constitue pas une période de construction à proprement parler. Elle est marquée par de violents conflits (guerre de Cent Ans, guerres de Religion) et une réoccupation du site qu’illustrent les nombreux restes d’armes et de céramiques, découverts au niveau de la porte principale, au nord. Le secteur concerné par les sondages, même s’il ne fut jamais totalement abandonné, est lui aussi réoccupé. Des restes d’ovins et de bovins (US 1 000) semblent indiquer une fonction pastorale, sans forcément écarter la fonction défensive.

4Le xe-xiie s. surprend par l’absence quasi totale de mobilier. Les rares tessons piégés dans la maçonnerie du mur dominant l’enceinte sud plaident pour une chronologie haute ve-xe s. (?), ce qui permettrait d’envisager que l’enceinte étudiée appartienne à un large xie s. Cette carence peut s’expliquer en partie par l’occupation ininterrompue du site et notamment du noyau castral. Les prospections menées sur les 4 à 6 ha de l’ensemble révèlent que certains secteurs furent plus longtemps fréquentés en raison de l’espace libre. Cette période se caractérise par la mise en carrière des abords immédiats de la pointe SO de l’enceinte et par la construction qui s’ensuivit. La mise en carrière laisse apparaître plusieurs bancs et négatifs de bancs avec leurs encoignures et emboîtures caractéristiques. Si l’on ignore l’emprise de l’exploitation, on peut admettre que sa surface a permis de produire suffisamment de matériaux pour construire l’intégralité de l’enceinte sud, la tour et la courtine nord. Cette profusion de matériaux est illustrée par la tour SO construite pleine, peut-être pour faire fonction de contrefort d’une maçonnerie partiellement démolie qui avait entraîné vers l’intérieur de l’enceinte les éléments détruits.

Les Aires, Saint-Michel de Mourcairol, enceinte (montage).

Les Aires, Saint-Michel de Mourcairol, enceinte (montage).
Haut de page

Table des illustrations

Titre Les Aires, Saint-Michel de Mourcairol, enceinte (montage).
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/12371/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 575k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Roquefort, « Aires (Les) (Hérault). Saint-Michel de Mourcairol  »Archéologie médiévale, 41 | 2011, 259.

Référence électronique

Guillaume Roquefort, « Aires (Les) (Hérault). Saint-Michel de Mourcairol  » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 05 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12371

Haut de page

Auteur

Guillaume Roquefort

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guillaume Roquefort

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals