Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
III. - Constructions et habitats fortifiés
III 1. - Opérations de terrain

Annecy (Haute-Savoie). Château des ducs de Savoie

Responsable d’opération : Florian Bonhomme
p. 261

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Dans le cadre du réaménagement de la place du château d’Annecy, une seconde opération préventive a eu lieu sur les deux courtines, disposées en L, de l’entrée du château, qui n’avaient jamais fait l’objet d’une étude. La porte du château s’ouvre dans la plus longue de ces courtines, axée SE-NO. Quatre phases ont été identifiées.

2La première se rattache aux derniers siècles du Moyen Âge (xive-xve s.), sans plus de précision faute d’éléments architecturaux : aucune ouverture de tir n’a été installée dans l’élévation en molasse gris-verte et l’encadrement de la porte n’a été repris qu’entre 1869 et 1871. Les chemins de ronde ont vraisemblablement été munis de parapets en molasse et peut-être équipés de hourds vers 1430. La courtine ouest est postérieure à la tour dite de la Reine (xiiie-xive s.), tandis que la courtine nord est antérieure aux travaux de 1539 qui ont vu la reprise complète et uniforme des façades, donnant sur la ville, de la tour du Trésor au logis Nemours. Ces travaux, ainsi que ceux de 1977, ont totalement masqué les relations entre la courtine nord et la tour du Trésor. Des deux accès à cette courtine, seul celui de la tour de la Reine est toujours en service. À l’autre extrémité, on suppose l’existence d’un passage maçonné en encorbellement (dont quelques vestiges subsistent) rejoignant le bâtiment voisin. Il n’est pas improbable que cet accès ait mené vers l’extérieur. Dans le cas contraire, il aurait laissé la place à un escalier du xvie s., lui aussi toujours en service. Bien que la charpente des courtines n’ait pas été étudiée on peut estimer qu’elle est postérieure à cette période.

3La seconde phase voit la reconstruction du parapet occidental de la courtine ouest à l’aide d’un calcaire blanc dur, celle de la tour de la Reine à l’angle des deux courtines qui supportent dès lors une échauguette, datée par certains de 1564. Ces travaux, probablement consécutifs à l’usure rapide des blocs de molasse, sont à mettre en relation avec les grandes campagnes de transformation de la résidence ducale qui se sont déroulées durant le deuxième et le troisième quart du xvie s. C’est probablement pendant ce laps de temps que les accès entre la courtine nord et les étages supérieurs de la tour du Trésor et du logis Nemours ont été modifiés.

4L’occupation du château par l’armée depuis le xviiie s. a entraîné de nombreux travaux réalisés par le génie militaire. Ces restaurations ont pu être analysées et datées précisément du deuxième tiers du xixe s. Concernant les courtines de l’entrée, les restaurations ont essentiellement consisté en l’application d’un enduit (1874) et en une reprise, en brique, de la totalité du parapet de la courtine nord (vers 1845). Correspondant à la loge appuyée contre les courtines, à l’intérieur de la cour, deux baies et un conduit d’aération ont été créés ex-nihilo sur trois niveaux. L’autre façade a également été enduite et la porte refaite. Outre l’encadrement, les deux petits avant-corps qui l’enserrent ont été restaurés sur toute leur hauteur.

5Enfin, les premiers travaux des Monuments historiques, en 1970, ont réduit la loge d’un étage et bouché les deux baies de la façade nord. Sept ans après, les parapets en molasse, côté cour, ont été démontés et remplacés par du ciment banché et des parpaings d’aggloméré. La totalité du sol en parquet du chemin de ronde fut entièrement démontée pour laisser place à un sol en carreaux de terre cuite et servir alors d’espace d’exposition.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florian Bonhomme, « Annecy (Haute-Savoie). Château des ducs de Savoie », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 261.

Référence électronique

Florian Bonhomme, « Annecy (Haute-Savoie). Château des ducs de Savoie » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 21 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12383

Haut de page

Auteur

Florian Bonhomme

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Florian Bonhomme

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals