Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
III. - Constructions et habitats fortifiés
III 1. - Opérations de terrain

Montauban (Tarn-et-Garonne). Musée Ingres (ancien palais épiscopal)

Responsable d’opération : Mélanie Chaillou
p. 281-282

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Le projet de rénovation du musée Ingres a fourni l’occasion d’une étude archéologique et historique préalable du bâtiment. Confiée à la société Hadès, elle a été menée par une archéologue, deux topographes et un historien.

2L’édifice étudié, ancien palais épiscopal en brique de la seconde moitié du xviie s., est réparti sur huit niveaux. Il est construit sur les vestiges semi-enterrés du « château neuf », attribué à l’occupation anglaise des années 1360-1369. Ce premier édifice, situé sur le rempart de la ville, à proximité de son seul pont, est vraisemblablement laissé à l’abandon entre la fin du xive et le début du xvie s., le roi disposant toujours de son « château vieux », de l’autre côté de la rue. L’espace est ensuite occupé par des maisons, avant d’être transformé en boulevard d’artillerie entre la fin du xvie et le début du xviie s. La ville protestante étant soumise en 1629, l’évêque choisit ce site pour y installer le symbole de son autorité.

3Converti en hôtel de ville à partir de 1791, le site a accueilli progressivement les collections de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne, avant son affectation exclusive en musée en 1909. Même si, dès le xixe s., l’édifice a attiré l’attention des érudits, une étude de synthèse manquait pour dresser un état des connaissances et identifier les éléments à étudier plus précisément au fil des travaux à venir.

4Les collections muséographiques et la présence d’enduits à partir du rez-de-chaussée excluaient une étude exhaustive de l’édifice. L’attention a donc été portée sur les trois niveaux de sous-sol voûtés, les seuls présentant des vestiges médiévaux.

5L’étude du bâti a révélé que le pont du début du xive s. est construit sur une large maçonnerie arasée pouvant être un vestige du rempart du xiie s., condamné à la démolition par le traité de 1229. Le premier niveau de la tour défendant l’entrée orientale du pont, détruite en 1663, est fossilisé au deuxième sous-sol dans les maçonneries plus tardives. Seules les clefs de voûte de sa salle principale (dite « du Prince Noir ») permettent de l’attribuer à l’administration anglaise. Aussi, la bâtisse – restée inachevée et présentant au moins deux phases de construction – demeure difficile à interpréter. La salle « du Prince Noir » n’était sans doute qu’une salle basse, dont la qualité de la construction et des ornements suggère une fonction publique. Elle communiquait avec deux petites pièces habitables et un escalier à vis desservant les niveaux supérieurs.

6Malgré l’étude des élévations et deux sondages effectués dans la cour, les indices fournis par l’archéologie quant à l’occupation du site, entre son abandon probable à la fin du xive s. et la construction du palais épiscopal trois siècles plus tard, sont rares. Seules les sources écrites et iconographiques nourrissent nos connaissances sur cette longue période. En effet, la plupart des aménagements bas médiévaux et du début de l’époque moderne ont été détruits pour la construction du palais de l’évêque. Ce nouvel édifice comprend au moins cinq phases de construction, révélant, malgré son homogénéité apparente, des changements de parti au cours même du chantier.

Montauban, Musée Ingres (ancien palais épiscopal).

Montauban, Musée Ingres (ancien palais épiscopal).
Haut de page

Table des illustrations

Titre Montauban, Musée Ingres (ancien palais épiscopal).
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/12599/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 476k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mélanie Chaillou, « Montauban (Tarn-et-Garonne). Musée Ingres (ancien palais épiscopal) », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 281-282.

Référence électronique

Mélanie Chaillou, « Montauban (Tarn-et-Garonne). Musée Ingres (ancien palais épiscopal) » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 20 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12599

Haut de page

Auteur

Mélanie Chaillou

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Mélanie Chaillou

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals