Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
III. - Constructions et habitats fortifiés
III 1. - Opérations de terrain

Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac (Dordogne). Château de l’Herm

Responsable d’opération : Marie Palué
p. 290-291

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1De nouvelles recherches ont été programmées sur le site du château de l’Herm en 2010 et 2011. Cette opération s’inscrit dans la continuité des travaux précédents et devrait clôturer l’enquête. La partie moderne (xvie-xviiie s.) avait été traitée lors de la première programmation (de 2003 à 2006) et il convenait de revenir sur la période médiévale pour terminer l’étude avant la publication des résultats. L’objectif de cette nouvelle campagne a été de déterminer les différentes phases d’occupation. La méthode a consisté à pratiquer, jusqu’au sous-sol géologique, une coupe d’ouest en est à travers la cour, de façon à préciser la chronologie grâce à des analyses 14C et à dégager des niveaux d’occupation dont certains ont été fouillés. La première partie de la tranchée a été réalisée en 2010 dans la partie ouest de la cour, son prolongement (côté est) est prévu en 2011.

2Les premiers résultats montrent que le site a été fortifié à la fin du xie-début du xiie s. Les strates de terres issues du creusement des fossés n’ont pas été rassemblées en tertre au centre de la cour mais étalées sur toute la surface de la plateforme délimitée par les fossés. Les argiles ont été aménagées pour former un talus protecteur stable, isolé du sous-sol argileux par une couche de sable. On pénétrait dans le dispositif défensif probablement par une passerelle en bois. Un bâtiment sur poteau contemporain de cette première occupation a été mis au jour, sa fouille a livré quelques tessons de vase à fond plat. Deux foyers matérialisent la seconde phase d’occupation au xiiie s. La fouille des niveaux correspondants a livré de la céramique commune en quantité importante.

3La troisième phase concerne le xive s. lorsque, au cours d’une phase de reprise des hostilités franco-anglaises, vers 1336, le site est inféodé à une famille de chevaliers. Une grande campagne de travaux caractérisée par la construction de plusieurs tours quadrangulaires – symbole des familles tenant le site en coseigneurie – et d’une puissante porterie défensive, est alors entreprise.

4Ces premiers résultats seront complétés grâce à la poursuite de la grande tranchée côté ouest. Les acquis seront ensuite repris pour une publication de synthèse dans laquelle l’étude du matériel céramique, dont plusieurs pièces ont fait l’objet d’une restauration, permettra d’établir une première typochronologie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Palué, « Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac (Dordogne). Château de l’Herm  », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 290-291.

Référence électronique

Marie Palué, « Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac (Dordogne). Château de l’Herm  » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 20 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12635

Haut de page

Auteur

Marie Palué

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marie Palué

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals