Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
III. - Constructions et habitats fortifiés
III 1. - Opérations de terrain

Strasbourg (Bas-Rhin). Hôpitaux universitaires – Pavillon Leriche

Responsable d’opération : Marie-Dominique Waton
p. 296

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Des travaux sur des réseaux dans l’enclos des Hôpitaux universitaires de Strasbourg ayant mis au jour l’enceinte dite épiscopale du xiiie s., le SRA, alerté par des bénévoles, est intervenu pour relever les vestiges détourés par l’entreprise. Une des tranchées avait rencontré le mur ancien (du xiiie s. ?), érigé en briques rouges ; une autre a permis de localiser une tour quadrangulaire dont seuls le mur est (L : 8 m) et, partiellement, les murs nord et sud ont pu être observés. Les murs nord et est (1,10 m d’épaisseur) étaient construits en briques jaunes et le mur est présentait un ressaut de fondation sur chaque face (0,20 m) et comportait, en partie médiane, un contrefort extérieur ; un niveau de circulation en galets a été appréhendé à l’extérieur de la structure, au-dessus du ressaut. L’angle NE de la tour était renforcé par un imposant contrefort. Le mur sud, situé dans le prolongement de l’enceinte, était construit avec des briques de couleur jaune, rosée ou orangée ; la face orientée vers la ville était masquée par le mur est, surmonté par une construction ultérieure, réalisée en grès rose tandis que la face côté campagne présentait une élévation de briques reposant sur des lits réguliers, en grand appareil, de grands blocs de grès de couleur rose ou jaune. Ces derniers présentent un liseré périmétral, qui permet de dater l’élément défensif au plus tôt du xve s. Cette portion d’enceinte présente un profil trapézoïdal (plus large à la base), en léger pan incliné du côté extérieur. Il semble que la tour était adossée contre l’enceinte, et que la portion de mur de la fortification jouxtant la tour avait fait l’objet de reconstruction, vraisemblablement au cours du xve s. La datation de la tour, quant à elle, ne peut pas être vraiment précisée : elle pourrait être ou contemporaine ou postérieure à l’enceinte.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Dominique Waton, « Strasbourg (Bas-Rhin). Hôpitaux universitaires – Pavillon Leriche », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 296.

Référence électronique

Marie-Dominique Waton, « Strasbourg (Bas-Rhin). Hôpitaux universitaires – Pavillon Leriche » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 22 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12683

Haut de page

Responsable d’opération

Marie-Dominique Waton

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals