Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 1. – Opérations de terrain

Nedde (Haute-Vienne). Église Saint-Martin

Responsable d’opération : Christian Scuiller
p. 326

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Les références historiographiques sur Nedde et son église, dédiée à saint Martin, sont peu nombreuses. Toutefois, les éléments les plus anciens permettraient de faire remonter la paroisse de Nedde au viie s. Une deuxième mention apparaît au ixe s., lorsque l’église est donnée à l’abbaye de Solignac. Dans la seconde moitié du xive s., un prieuré y est fondé (1370), ainsi qu’une vicairie (1376).

2Un suivi de travaux en 1998/1999 a montré l’importance de vestiges funéraires et construits auprès des murs de l’édifice, témoignant d’une occupation des lieux à différentes périodes. Plusieurs types de structures funéraires avaient été exhumées : des sépultures sans contenant visible (cercueils ou pleine terre) de datations indéterminées, une sépulture rupestre ou creusée dans le substrat probablement médiévale et, enfin, des sarcophages monolithes en granite du haut moyen âge, dont certains apparaissent encore en remploi dans les maçonneries de l’église. Sur le plan construit, c’est également sur l’édifice, à la base de ses élévations, qu’ont été mis au jour des blocs de grand appareil pouvant provenir d’une construction antique ou de tradition antique, de type mausolée par exemple, que l’on supposerait bien situé à cet endroit ou à proximité. Toutefois cette première opération n’avait livré aucun élément mobilier autorisant une datation sûre de chacune des structures exhumées.

3Les résultats du diagnostic de 2010 s’avèrent à la fois intéressants et surprenants, car s’ils témoignent toujours de la présence de sépultures, celles-ci sont spatialement assez limitées et accompagnées de diverses structures non funéraires. Les sondages ont en effet mis en évidence les vestiges de deux murs appartenant à un lavoir contemporain dans le jardin au SE, des sépultures en fosses et cercueils sur le côté NO et sur le parvis, une sépulture rupestre anthropomorphe, un silo et deux trous de poteau au NO, ainsi qu’un large fossé allant du NE au NO contenant dans son comblement de gros fragments de sarcophages.

4La découverte de structures non funéraires dans ce contexte implique une réflexion sur la dévolution de cet espace qui ne peut pas être uniquement cémétériale. En effet, la présence du fossé suggère une fonction supplémentaire (enclos ecclésial ?).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Scuiller, « Nedde (Haute-Vienne). Église Saint-Martin », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 326.

Référence électronique

Christian Scuiller, « Nedde (Haute-Vienne). Église Saint-Martin » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 28 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12923

Haut de page

Auteur

Christian Scuiller

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christian Scuiller

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals