Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 1. – Opérations de terrain

Quiéry-la-Motte (Pas-de-Calais). « Le Marquaille », Chemin de Beaumont

Responsable d’opération : Étienne Louis
Notice rédigée avec Sylvie Rorive
p. 328-329

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Durant l’hiver 2003, une opération de diagnostic menée par la Direction de l’archéologie préventive de la communauté d’agglomération du Douaisis a révélé l’existence d’une vaste nécropole mérovingienne sur la commune de Quiéry-la-Motte. Depuis, la parcelle concernée fait l’objet d’une mesure de protection (inscription sur la liste supplémentaire des Monuments historiques). De nouveaux sondages réalisés en 2005 et 2006 sur les parcelles voisines avaient permis de cerner l’emprise maximale du site, dont la superficie est estimée à près de 5 000 m2. En 2008, une courte opération de fouille programmée a été réalisée sur la parcelle où se développe plus de 90 % de la nécropole. Ces diverses interventions ont montré que l’espace funéraire est densément occupé selon une organisation classique en rangées régulières. Taillées dans le substrat crayeux, de larges tombes parfois aménagées de traverses suggèrent l’usage de cercueils et/ou de coffres funéraires. Des blocs de grès, parfois de grandes dimensions, ont été découverts en quantité dans le remblai des sépultures. Ceux-ci correspondaient très vraisemblablement à un système de marquage des tombes. Cette matérialisation des fosses sépulcrales est sûrement un des éléments expliquant le fort taux de pillage de la nécropole, sans doute lors de la période carolingienne.

2L’enjeu indéniable que suscite la découverte de cette grande nécropole, a priori accessible dans son intégralité, a amené en 2009 la mise en place d’une fouille programmée triennale. Lors de la première session, une frange de 300 m2 a été traitée, 53 sépultures à inhumation fouillées et près de 200 objets ou fragments d’objets ont été portés à l’inventaire, parmi lesquels figurent de nombreuses pièces d’armement (dont douze fers de lance, une épée, un scramasaxe, trois haches), 26 céramiques complètes, une verrerie et un tremissis.

3La deuxième campagne de fouille programmée s’est déroulée en 2010 : environ 200 m2 du cimetière ont été explorés, 42 inhumations ainsi que 4 incinérations ont été dégagées. De nombreux recoupements de sépultures témoignent d’une intensification de l’occupation de l’espace funéraire au NE de la nécropole. À nouveau, le mobilier recueilli est considérable avec pas moins de 230 objets inventoriés. Les armes sont encore bien représentées avec sept fers de lance, deux pointes de flèches, trois haches et un umbo. 25 céramiques, fragmentées par le pillage, ont été recensées. Les éléments de parure sont nombreux et divers avec notamment un exemplaire de plaque-boucle circulaire à décor central anthropomorphe, une petite fibule de type thuringien à boutons sertis de grenats, un bracelet à tampons en bronze et un pendentif de boucle d’oreille polyédrique en feuille d’or filigranée à verroterie et grenats montés en bâtes. À ceci s’ajoute la découverte d’objets réputés rares ou peu fréquents dans les nécropoles de cette période : un solidus fourré (imitation franque pseudo-impériale au nom d’Anastase), un gobelet apode en verre à bouton terminal, un hachoir et un bandage herniaire en fer.

4Les quelques 120 sépultures fouillées depuis 2003 nous permettent d’estimer l’ensemble de la population funéraire à environ 1000-1100 individus. En dépit d’un pillage ancien omniprésent, le matériel et les informations collectés montrent le potentiel informatif indéniable de la nécropole de Quiéry-la-Motte qui pourrait se révéler être un site majeur à l’échelle régionale pour cette période.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvie Rorive, « Quiéry-la-Motte (Pas-de-Calais). « Le Marquaille », Chemin de Beaumont », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 328-329.

Référence électronique

Étienne Louis, Sylvie Rorive, « Quiéry-la-Motte (Pas-de-Calais). « Le Marquaille », Chemin de Beaumont » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/12955

Haut de page

Auteur

Sylvie Rorive

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Étienne Louis

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals