Navegación – Mapa del sitio

InicioNuméros41Chronique des fouilles médiévales...IV. – Sépultures et nécropolesIV 1. – Opérations de terrainSarry (Marne). Pont Pillard

Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
IV. – Sépultures et nécropoles
IV 1. – Opérations de terrain

Sarry (Marne). Pont Pillard

Responsable de la operación: Marie Maury
p. 332

Entradas del índice

Año de la operación:

2010
Inicio de página

Texto completo

1L’implantation d’un lotissement au lieu-dit Pont Pillard sur la commune de Sarry a permis la découverte d’une aire funéraire dense. Au printemps 2010, une opération de fouille préventive a été menée sur la seule partie conservée de ce gisement (640 m²).

2Cette emprise correspond à la limite méridionale de l’espace funéraire. La fouille a en effet mis en évidence, dans la partie NO, une zone funéraire composée de quinze inhumations, tandis que la partie est est occupée par un petit bâtiment dont ne subsistent que quelques murs.

3Bien que peu représentatives de l’ensemble de la nécropole, les observations anthropologiques des quinze sépultures mettent en exergue un ensemble d’individus âgés (arthrose, forte usure dentaire, ossifications cartilagineuses) à dominante masculine (huit hommes et quatre femmes). Peu d’immatures ont été retrouvés dans cette partie du cimetière. Il s’agit d’une population plutôt « défavorisée », sur laquelle les marqueurs de stress sont omniprésents (hypoplasies, cribra orbitalia). Les nombreuses fractures et luxations observées ainsi que la reconnaissance d’usure d’activité sur les dents d’un individu sont en faveur d’un groupe de laboratores. Des indices concernant les pratiques alimentaires ont également pu être décelés : l’usure des dents, les pertes ante mortem et le nombre élevé de caries suggèrent l’ingestion d’une nourriture riche en glucides incluant des particules abrasives.

4Peu d’informations recueillies sur le terrain nous renseignent sur l’utilisation de l’ensemble bâti. Il est cependant indiscutable que cette zone n’a pas fonctionné en tant que chapelle ou église. En effet, la présence d’un foyer au sein de l’édifice, de divers sols avec des niveaux de recharge ainsi que le plan du bâtiment lui-même témoignent d’une fonction domestique et non religieuse.

5Les datations 14C, les études céramiques ainsi que la stratigraphie permettent de situer l’occupation du site de la période gallo-romaine à nos jours, avec une occupation plus importante au cours du Moyen Âge, entre le xie et le xive s., qui concerne d’une part la zone funéraire et d’autre part la zone de bâti. L’étude des documents archéologiques est en cours, ses résultats permettront sans doute de mieux comprendre les relations qui ont pu exister entre l’aire funéraire et l’aire domestique.

Inicio de página

Para citar este artículo

Referencia en papel

Marie Maury, «Sarry (Marne). Pont Pillard»Archéologie médiévale, 41 | 2011, 332.

Referencia electrónica

Marie Maury, «Sarry (Marne). Pont Pillard» [ficha arqueológica], Archéologie médiévale [En línea], 41 | 2011, Publicado el 18 junio 2018, consultado el 13 junio 2021. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/12987; DOI: https://doi.org/10.4000/archeomed.12987

Inicio de página

Autor

Marie Maury

Artículos del mismo autor

Inicio de página

Responsable de la operación

Marie Maury

operación (es) dirigida (s) por este arqueólogo

Inicio de página

Derechos de autor

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Inicio de página
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search