Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
V. - Installations artisanales
V B1. - Carrières, mines, et métallurgie : opérations de terrain

Thillot (Le) (Vosges). Les Mines – Recherche des ateliers de traitement du minerai

Responsable d’opération : Francis Pierre
p. 345

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Les mines du Thillot ont produit du cuivre de 1560 à 1760. Elles sont le sujet d’études historiques sur le thème de l’évolution des techniques minières depuis 1989. Cette autorisation de fouilles archéologiques s’inscrivait dans la logique de continuité de l’étude du patrimoine minier de la Haute-Vallée de la Moselle.

2Les campagnes 2004 et 2005 avaient permis de dégager une première structure correspondant à un atelier d’enrichissement par concentration du minerai (bocard à l’humide). Cette découverte avait été rapprochée de la description d’une autre installation de bocard dans un document de 1764. Ce second bocard a été effectivement retrouvé au cours des campagnes suivantes. L’organisation spatiale de l’ensemble constitué par ces deux bocards et l’infrastructure liée à leur alimentation en eau avaient également été retrouvées.

3Dans le cadre de ce projet 2010, il s’agissait de retrouver des structures proches de ces bocards décrites dans le document de 1764, une forge et un bâtiment présenté comme l’endroit où était concassé manuellement le minerai en le séparant des parties stériles.

4La campagne 2009 avait en fait permis de dégager (en fin de campagne) une partie d’une structure. Un mur délimitait une surface plane recouverte d’un plancher en mauvais état. Sur ce plancher se trouvait une couche de matériaux rocheux de faible granulométrie et au contact du plancher se trouvait un vestige de tamis en laiton très corrodé. La couche de matériaux correspondait au résultat d’un concassage manuel et le reste de tamis correspondait aux processus de traitement du minerai.

5En 2010, la fonction de concassage et triage de ce bâtiment a été confirmée ; sa surface n’a été que partiellement retrouvée en raison de l’érosion. L’activité de concassage concernait une surface de plein air plus importante sur sol non aménagé, l’ensemble étant installé sur une plateforme horizontale (10 m x 10 m).

6Il apparaît maintenant à la lumière des résultats de ces dernières années que les principaux bâtiments abritant les travaux nécessaires à l’exploitation minière et à l’enrichissement du minerai étaient installés sur ce secteur à l’aval des principales mines productives, en activité au xviiie s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francis Pierre, « Thillot (Le) (Vosges). Les Mines – Recherche des ateliers de traitement du minerai », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 345.

Référence électronique

Francis Pierre, « Thillot (Le) (Vosges). Les Mines – Recherche des ateliers de traitement du minerai » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 22 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/13140

Haut de page

Auteur

Francis Pierre

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Francis Pierre

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals