Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2010
V. - Installations artisanales
V B1. - Carrières, mines, et métallurgie : opérations de terrain

Viennay (Deux-Sèvres). La Chagnasse, deux ateliers de réduction du fer carolingiens

Responsable d’opération : Guillaume Saint-Didier
p. 346

Entrées d’index

Année de l'opération :

2010
Haut de page

Texte intégral

1Le site de la Chagnasse a été découvert grâce à une anomalie colorimétrique visible sur un cliché aérien. Il apparaît sous la forme d’une tache noire grossièrement ovale orientée NO-SE et entourée à l’ouest et au NE de deux taches rouges circulaires plus petites. Ce type d’indice révèle l’existence d’un ferrier, c’est-à-dire des vestiges d’un tas de déchets (scories essentiellement) d’un atelier de réduction du fer. La fouille (août 2010) a été motivée par trois raisons principales : la double coloration (rouge et noire) du site, son implantation dans une zone sidérurgique gallo-romaine et médiévale particulièrement dense en ferriers et sa localisation tout près de l’agglomération antique de Gurgiacum (Gourgé) et de la ville médiévale de Parthenay. Quant à la double coloration du ferrier, il fallait expliquer sa raison d’être.

2L’opération a révélé l’existence de deux ateliers remontant à la fin de la période carolingienne ; le premier, localisé dans la zone rouge NE date des ixe-xe s., tandis que le second, au sud de la zone noire, remonte à une période située entre la fin du xe et le xie s.

3Un ensemble de deux bas-fourneaux à scories coulées (un par atelier) a été mis au jour, ainsi qu’un foyer de grillage du minerai. Il faut ajouter des structures propres à la forge : au moins cinq foyers de forge, ainsi qu’un, voire deux emplacements d’enclumes. Les fouilles ont également mis en évidence une zone de stockage du charbon, voire également du minerai, aménagée apparemment sous un bâtiment sur poteaux. On compte également près d’une dizaine de fosses, dont beaucoup ont peut-être été creusées pour extraire l’argile servant à la construction des fours.

4L’atelier de la zone rouge reste peu connu puisque les structures ont été découvertes en limite de fouille ; l’état actuel des connaissances permet de reconstituer quatre phases dans la vie de cet atelier. En revanche, l’atelier de la zone noire est mieux connu – il a livré les deux tiers des 25 structures mises au jour – et un début de plan peut être proposé. Un ensemble de cinq phases dans la vie de ce second atelier peuvent être actuellement envisagées.

5La datation carolingienne de ces deux ateliers permet de poser la question de leur relation avec l’éclosion vers le xie s. de la ville de Parthenay, à 3 km de là, dont la construction a logiquement nécessité des tonnes de fer. Quoi qu’il en soit, il s’agit des premiers ateliers de réduction du fer fouillés dans le département des Deux-Sèvres.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Saint-Didier, « Viennay (Deux-Sèvres). La Chagnasse, deux ateliers de réduction du fer carolingiens », Archéologie médiévale, 41 | 2011, 346.

Référence électronique

Guillaume Saint-Didier, « Viennay (Deux-Sèvres). La Chagnasse, deux ateliers de réduction du fer carolingiens » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 41 | 2011, mis en ligne le 18 juin 2018, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/13152

Haut de page

Auteur

Guillaume Saint-Didier

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Guillaume Saint-Didier

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals