Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
I.- Constructions et habitats civils - Environnement rural et urbain
I 1. – Opérations de terrain

Palaiseau (Essonne). La Troche

Responsable d’opération : Steve Glisoni
p. 205-206

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009
Haut de page

Texte intégral

1Couvrant une superficie totale de 2 ha, la fouille a révélé des vestiges de La Tène finale, d’une partie d’une villa antique occupée du ier au ive s., dont l’espace est réoccupé du xie au xive s., et d’un édifice construit au xvie s. et abandonné dans le courant du xviie s.

2La période des xie et xiie s. est représentée par des fosses et des systèmes fossoyés dont un enclos rectangulaire d’environ 830 m2 flanqué de deux accès, dans lequel s’inscrit une construction de 30 m2 à six poteaux porteurs qui n’ont pas livré de mobilier. L’occupation des xiiie-xive s. se concentre essentiellement à l’emplacement de la pars urbana. Elle est marquée par de nombreux creusements dont les comblements ont fourni un abondant matériel céramique. Il semble que cette zone ait été nivelée au regard des empierrements mis au jour. Aucun bâtiment n’est associé à cette phase, mais il est fort possible qu’il se trouve hors emprise vers le nord. Le mobilier céramique présente un hiatus pour le xve s. L’époque moderne est caractérisée par un bâtiment allongé orienté NE-SO, de 9,30 m de large et mis au jour sur 27 m de long (le reste est hors emprise), venant occulter une zone résidentielle de la villa antique. Seules les semelles de fondations des murs porteurs, partiellement récupérées, subsistent. Elles mesurent 0,70 m de large en moyenne pour 0,25 m de hauteur conservée et sont constituées de deux parements faits d’assises irrégulières de moellons de meulières montées à la terre. Le mur occidental présente une ouverture de 2 m de large encadrée par deux piédroits en grès pris dans la fondation.

3Par ailleurs, une maçonnerie située en limite de fouille a été observée. Elle appartient à un second édifice hors emprise situé à proximité, à environ 25 m du premier bâtiment et très certainement contemporain de celui-ci.

4La nature et le statut de l’occupation médiévale et moderne restent à déterminer (ferme, manoir ?).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Steve Glisoni, « Palaiseau (Essonne). La Troche », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 205-206.

Référence électronique

Steve Glisoni, « Palaiseau (Essonne). La Troche » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 22 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/14557

Haut de page

Auteur

Steve Glisoni

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Steve Glisoni

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals