Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
II.- Constructions et habitats ecclésiastiques
II 2.- Prospections

Saint-Julien-en-Beauchêne (Hautes-Alpes). Durbon « ancienne chartreuse »

Responsable d’opération : Nathalie Nicolas
p. 247

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009
Haut de page

Texte intégral

1La dernière campagne de travaux a été consacrée à la mise à jour du relevé topographique de la maison haute de la chartreuse de Durbon, fondée en 1116, et à la poursuite des relevés d’élévation de l’église.

2De nouvelles structures ont été portées sur le plan topographique d’ensemble : il s’agit des vestiges mis au jour sur le parvis de l’église, et des zones encore aujourd’hui partiellement enfouies. L’existence d’une galerie de circulation le long de la façade de l’église est clairement établie, alors que l’entrée principale, par une porte ou un portail, en façade ou dans le mur gouttereau sud, n’a pas encore été trouvée. Les photos antérieures à 1900 et la vue cavalière peinte à la fin du xviie s. permettent de reconnaître un oculus qui surmontait une petite galerie, elle-même couverte par un appentis. Des fragments de voussoirs appartenant à cette ouverture ont été retrouvés à l’emplacement du parvis de l’église lors des fouilles de 2006. Un porche couvert  porticus »), fonctionnel dans les chartreuses de montagne, est mentionné dans le cartulaire de Durbon au milieu du xiiie s. Les églises de chartreuses voisines étaient également précédées d’un porche. Aux Écouges (Isère), l’église adopte un plan sensiblement identique à celui de Durbon. La nef voûtée en berceau, sans transept, se termine par une abside voûtée en cul-de-four. Devant la porte piétonne empruntée par les frères convers, située au centre de la façade, se trouve un porche couvert, large de quelque 3 m, dont on ne peut préciser s’il était maçonné ou couvert sur poteaux de bois. Il y avait également devant l’église de la chartreuse Notre-Dame d’Aurouse de Bertaud (Hautes-Alpes) un porche étroit désigné par le terme de porticus, puis de reale. À Durbon, la galerie aménagée parallèlement à la façade de l’église est entravée par un mur de refend, signe d’un remaniement postérieur, sans doute associé à la reconstruction de la façade de l’église lors de la réutilisation du site en ferme (à la fin du xixe s. ?).

Maison haute de la chartreuse de Durbon : la chapelle latérale nord, au premier plan, et la nef de l’église, au deuxième plan, vues depuis le NO.

Maison haute de la chartreuse de Durbon : la chapelle latérale nord, au premier plan, et la nef de l’église, au deuxième plan, vues depuis le NO.

Cl. Nathalie Nicolas

Haut de page

Table des illustrations

Titre Maison haute de la chartreuse de Durbon : la chapelle latérale nord, au premier plan, et la nef de l’église, au deuxième plan, vues depuis le NO.
Crédits Cl. Nathalie Nicolas
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/14972/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 610k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Nicolas, « Saint-Julien-en-Beauchêne (Hautes-Alpes). Durbon « ancienne chartreuse » », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 247.

Référence électronique

Nathalie Nicolas, « Saint-Julien-en-Beauchêne (Hautes-Alpes). Durbon « ancienne chartreuse » » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 23 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/14972

Haut de page

Auteur

Nathalie Nicolas

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Nathalie Nicolas

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals