Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
III.- Constructions et habitats fortifiés
III 1.- Opérations de terrain

Brumath (Bas-Rhin). Place du Château

Responsable d’opération : Maxime Werlé
p. 261

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009
Haut de page

Texte intégral

1Le diagnostic avait pour objectif de mesurer le potentiel archéologique d’un terrain de 5 200 m², menacé par le projet de construction d’immeubles à vocation culturelle dans la partie NO de Brumath. Il s’agissait de documenter la nature de l’occupation antique, d’observer le développement d’un fossé du bas Moyen Âge – repéré en fouille sur une parcelle mitoyenne en 2003 –, de reconnaître enfin un site castral médiéval et moderne, attesté par les sources écrites. Le diagnostic a permis d’identifier quatre phases d’occupation, qui s’étendent de l’Antiquité gallo-romaine jusqu’à nos jours.

2La première phase (phase A) relève de l’agglomération gallo-romaine de Brumath. Les vestiges mis au jour (paléosols, fossés, puits, fosses, trous de poteau éventuels, mobilier céramique, lithique, faunique, en verre et en métal, etc.) ont été datés entre la fin du ier-début du iie s. et la fin du ive s. La phase B est marquée par la mise en place d’un système défensif, constitué d’un fossé et, semble-t-il, d’un talus en terre, jusqu’ici inconnus. Compte tenu de l’indigence des indices chronologiques, leur datation (Antiquité tardive ou xe-xiie s. ?) et leur fonction demeurent hypothétiques (fossé lié à l’enceinte du Bas-Empire ou mise en défense de la Pfalz alto-médiévale de Brumath ?). La phase C recouvre une période comprise entre la fin du xiiie et le début du xviiie s. Elle est notamment caractérisée par le creusement du fossé défensif déjà repéré en 2003. Ce dernier, pourvu d’une structure maçonnée conservée en fondation (tour ou pile de pont ?), peut correspondre à l’enceinte médiévale de Brumath, édifiée à partir de la fin du xiiie s. D’autres structures fossoyées et d’éventuelles levées de terre ont en outre été observées. Leur fonction, en revanche, nous échappe entièrement (fossés, motte, talus, etc.). L’hypothèse de structures apparentées au château construit dans le courant du xive s., dans l’angle NO de l’agglomération, est envisageable. La phase D a vu le comblement des structures fossoyées antérieures et le nivellement du terrain, préalables à l’aménagement de la cour du château de Hanau-Lichtenberg, édifié entre 1720 et 1726.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maxime Werlé, « Brumath (Bas-Rhin). Place du Château », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 261.

Référence électronique

Maxime Werlé, « Brumath (Bas-Rhin). Place du Château » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 19 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/15079

Haut de page

Auteur

Maxime Werlé

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Maxime Werlé

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals