Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
III.- Constructions et habitats fortifiés
III 1.- Opérations de terrain

Fontenoy-le-Château (Vosges). Tour des Lombards

Responsable d’opération : Vianney Muller
p. 266-267

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009
Haut de page

Texte intégral

1Une opération d’archéologie du bâti a été menée pendant une semaine sur la tour des Lombards, seul vestige connu de l’enceinte urbaine de Fontenoy. Les éléments remarquables de cette tour ont fait l’objet d’observations détaillées et d’un relevé pierre à pierre systématique. La tour, appareillée en pierre de taille de moyen module travaillée à la broche avec ciselure périphérique, est constituée de trois niveaux ; les deux premiers, couverts d’une coupole en moellons de grès, présentent un parement interne de module variable tandis que le parement du troisième niveau est formé de pierres de taille soigneusement assisées. Une charpente à enrayure couronne le tout. Quatre des douze ouvertures de tir originelles n’ont pas subi de transformation notable. Elles appartiennent à trois types différents : aux ouvertures classiques – canonnière circulaire de 20 cm de diamètre surmontée d’une fente de tir – succèdent deux niveaux où la forme des orifices s’apparente à un rectangle vertical dont la partie supérieure est légèrement arrondie. Au troisième niveau, des systèmes de fixation pour dispositif anti-recul et/ou de visée sont présents.

2Les murs sont percés de portes fonctionnant en sas, avec un vantail sur chacun des deux parements. Le système de verrouillage fut déplacé de l’intérieur à l’extérieur des pièces d’artilleries lorsque la tour devint prison. C’est probablement à cette occasion que les ouvertures de tirs furent bouchées, soit par de la maçonnerie, soit par de puissantes grilles de fer. Les noms de tour des Lombards ou tour du Poids évoquent également une troisième fonction, économique, à laquelle se rattache peut-être l’installation de la cheminée monumentale du troisième niveau.

3L’état conservé correspond à la seconde moitié du xve s. d’après les ouvertures de tir. On ne connaît rien de l’enceinte primitive, mentionnée au xive s. : la maçonnerie visible sous le sol perturbé du premier niveau, sans cohérence avec la tour, en est peut-être le témoin.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vianney Muller, « Fontenoy-le-Château (Vosges). Tour des Lombards », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 266-267.

Référence électronique

Vianney Muller, « Fontenoy-le-Château (Vosges). Tour des Lombards » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 19 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/15159

Haut de page

Responsable d’opération

Vianney Muller

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals