Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
III.- Constructions et habitats fortifiés
III 1.- Opérations de terrain

Pons (Charente-Maritime). 5, cours Jules Ferry

Responsable d’opération : Bastien Gissinger
p. 279-280

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009
Haut de page

Texte intégral

1Préalablement à la construction d’un parking, un diagnostic a été réalisé sur environ 1 750 m² après démolition des constructions présentes sur la parcelle. Des structures de différentes époques ont été identifiées. Sur le substrat géologique argileux, légèrement en pente depuis le NO, des niveaux de remblai antiques ont été installés. Deux, et peut-être quatre bâtiments, qui ne sont pas tous contemporains, y ont été édifiés selon deux techniques de construction différentes. L’un d’entre eux est sûrement romain, les autres sont attribués à cette période par chronologie relative. Un remblai scelle l’abandon de l’ensemble antique et son épierrement. Il est possible que certaines structures n’aient été épierrées que bien plus tardivement.

2Un rempart dépassant 3,50 m de largeur correspond à celui, attribué généralement au xiiie s., qui ceignait l’ensemble de la ville. Seuls des vestiges du parement extérieur ont pu être observés, le parement intérieur ayant fait l’objet d’une récupération systématique, apparemment autour du xviie s. Il est probable que l’arrière du mur était initialement renforcé par un talus. Un mur de contrescarpe, distant de 13 m, semblait délimiter ce qui s’apparente à un fossé. Cet espace fut progressivement comblé, curé au moins une fois, puis le rempart fut épierré et laissé à l’état de talus quelque temps. C’est sous cette forme que Claude Masse, ingénieur de Louis XIV, l’a relevé en 1714, sans indiquer qu’il pouvait s’agir du rempart.

3D’autres murs sont attribués au Moyen Âge et à la période moderne. En bas de parcelle, l’actuelle cour a été débarrassée de tout vestige par la construction, vers le milieu du xxe s., d’une annexe de la poste reposant sur des vides sanitaires et des caves. Quelques murs parcellaires de la fin Moyen Âge ou du début de l’époque moderne ont été identifiés en fond de parcelle. Ils étaient représentés sur le plan de 1714.

4Ce diagnostic a mis en évidence une occupation antique mais aussi le système défensif médiéval et une modification postérieure de ce système par l’adjonction d’un mur de contrescarpe rasé au xviie s. ou au tout début du siècle suivant d’après le matériel découvert dans sa tranchée de récupération.

Pons, 5, cours Jules Ferry, mur de contrescarpe, attribuable à la toute fin du Moyen Âge, et fonctionnant avec le rempart du xiiie s.

Pons, 5, cours Jules Ferry, mur de contrescarpe, attribuable à la toute fin du Moyen Âge, et fonctionnant avec le rempart du xiiie s.

Cl. B. Gissinger

Haut de page

Table des illustrations

Titre Pons, 5, cours Jules Ferry, mur de contrescarpe, attribuable à la toute fin du Moyen Âge, et fonctionnant avec le rempart du xiiie s.
Crédits Cl. B. Gissinger
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/15279/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 621k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bastien Gissinger, « Pons (Charente-Maritime). 5, cours Jules Ferry », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 279-280.

Référence électronique

Bastien Gissinger, « Pons (Charente-Maritime). 5, cours Jules Ferry » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 28 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/15279

Haut de page

Auteur

Bastien Gissinger

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Bastien Gissinger

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals