Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
IV.- Sépultures et nécropoles
IV 1.- Opérations de terrain

Kuntzig (Moselle). ZAC des Passereaux

Responsable d’opération : Arnaud Lefebvre
p. 309-310

Entrées d’index

Année de l'opération :

2007, 2009
Haut de page

Texte intégral

1Le projet d’implantation d’une ZAC sur la commune de Kuntzig, située à 34 km au nord de Metz et à proximité immédiate de Thionville, a donné lieu à deux interventions de fouilles préventives, réalisées par l’INRAP en 2007 et 2009, sur une surface totale de 4 715 m². Le site, installé à proximité du centre de la commune actuelle, sur un petit versant naturel orienté au SO, a livré 176 structures funéraires alto-médiévales, ainsi qu’une dizaine de structures antiques, dont une cave isolée.

2La majeure partie des sépultures s’est avérée profondément remaniée, soit par l’érosion et l’activité humaine (labours, récupération de matière première), soit par des pillages anciens, souvent contemporains des inhumations. Les premières observations mettent en évidence un développement de la nécropole d’ouest en est, avec une concentration des tombes les plus riches (armes, parures en matériaux précieux, etc.) à proximité d’un enclos situé dans la partie ouest du site, alors que les sépultures les plus modestes semblent regroupées dans le secteur nord. La fouille de l’enclos, implanté sur la partie la plus haute du site et fortement érodé, n’a malheureusement livré aucune trace de sépulture.

3L’étude du mode d’inhumation et de l’architecture funéraire met en évidence l’utilisation de caissons de pierres sèches, que le défunt soit accompagné ou non de mobilier. La présence de contenant périssable est aussi établie, les sépultures les plus modestes étant a priori constituées de calages de planches ou de cercueils chevillés, et les plus riches, de chambres funéraires accueillant un ou deux défunts. La pratique de la réduction de corps est attestée pour les sépultures identifiées comme mérovingiennes, quel que soit le type de contenant.

4Alors que les tombes contenant du matériel archéologique sont clairement attribuables à la période mérovingienne, la question se pose pour une partie des sépultures situées au nord. En effet, plusieurs d’entre elles apparaissent beaucoup plus resserrées qu’ailleurs et des recoupements ont été observés, trahissant un nouveau mode de gestion de l’espace funéraire, peut-être en lien avec une période plus récente (carolingienne). La réalisation d’une série de datations 14C devrait permettre de répondre à cette question.

Kuntzig, « ZAC des Passereaux », vue de deux caissons accolés avec, au premier plan, le trou de pillage.

Kuntzig, « ZAC des Passereaux », vue de deux caissons accolés avec, au premier plan, le trou de pillage.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Kuntzig, « ZAC des Passereaux », vue de deux caissons accolés avec, au premier plan, le trou de pillage.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/15533/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 581k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Arnaud Lefebvre, « Kuntzig (Moselle). ZAC des Passereaux », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 309-310.

Référence électronique

Arnaud Lefebvre, « Kuntzig (Moselle). ZAC des Passereaux » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 20 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/15533

Haut de page

Responsable d’opération

Arnaud Lefebvre

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals