Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
IV.- Sépultures et nécropoles
IV 1.- Opérations de terrain

Magny-Cours (Nièvre). Champ Rabatin

Responsable d’opération : Maxence Segard
p. 312-313

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009
Haut de page

Texte intégral

1Le site médiéval de Champ Rabatin à Magny-Cours a été découvert lors des travaux liés au doublement de la Nationale 7. Situé dans un secteur qui n’avait pu faire l’objet d’un diagnostic, il a été identifié lors de la fouille d’un vaste établissement antique. Celui-ci correspond à un ensemble de bâtiments répartis sur deux ailes larges de 20 et 25 m, délimitées par de longs murs et un chemin empierré, et séparées par un espace non bâti de 80 m. L’occupation principale est datée des ier-iie s. apr. J.-C. Une occupation plus ténue des iiie-ive s. a également été identifiée, concentrée à l’extrémité orientale de l’aile nord et attestée par deux trésors monétaires du début du ive s. découverts dans l’aile sud.

2L’occupation médiévale est concentrée dans la partie orientale de l’emprise de la fouille. Elle doit être mise en relation avec la proximité immédiate de l’ancien village de Cours, situé dans la parcelle contiguë et abandonné après la Révolution lors de la réunification avec Magny. Il s’agit d’abord de dix sépultures datées par 14C du haut Moyen Âge, entre le viie et le xe s. Dispersées sans organisation particulière, elles ont été aménagées dans les niveaux d’occupation du Bas-Empire et les couches de démolition qui les scellent. Toutes sont en pleine terre, certaines délimitées à l’aide de quelques pierres, et les deux plus anciennes ont été accolées à un mur antique. Bien que présentant des orientations légèrement divergentes, elles respectent toutes une direction globalement E-O, la tête systématiquement vers l’ouest.

3Immédiatement à l’est, un grand fossé recoupe à la fois les bâtiments antiques et l’une des sépultures les plus récentes. Ce fossé a une largeur d’au moins 8 m et une profondeur qui dépasse 4-5 m. Il délimite un vaste tertre d’environ 100 m de diamètre qui, quoique très arasé, est encore perceptible dans le paysage. Seule sa partie occidentale était située dans l’emprise de la fouille. Il est vraisemblable que ce tertre corresponde à celui décrit au xixe s. Encore visible à l’époque, il était encerclé d’un fossé large de 8 m et conservé sur une profondeur de 3 m. Une levée de terre de 11 m de large qui le bordait à l’extérieur a été entièrement arasée pour combler le fossé lors de travaux d’aplanissement de la parcelle. C’est sur ce tertre qu’était située l’église paroissiale de Cours, fouillée à la fin du xixe s. sans qu’on sache ce qui y a été découvert, en dehors d’une tête de statue aujourd’hui conservée au Musée de la Porte du Croux à Nevers. La fonction du tertre n’a pu être déterminée (enclos paroissial ? motte castrale ?).

4Le dernier ensemble de vestiges est situé au nord. Il s’agit d’un ensemble de bâtiments de construction mixte (soubassements en pierre sur une ou deux assises, et élévation en matériaux périssables). L’un d’eux, quadrangulaire et de grandes dimensions (20 x 10 m) pourrait correspondre à un bâtiment d’exploitation. L’autre ensemble associe des espaces ouverts et peut-être une petite habitation (5,50 x 4,50 m) qui disposait de fondations profondes, d’une élévation en pierre et d’une toiture en tuiles. Peu abondant, le mobilier permet de rattacher ces bâtiments à la fin du Moyen Âge (datation en cours). On peut penser qu’ils correspondent à l’extension du village de Cours vers l’ouest. Sur le cadastre du xixe s., le village de Cours lui-même est cependant signalé à une centaine de mètres au SE, sous la forme d’une parcelle ovale (100 x 75 m) délimitée par un chemin ou un fossé. Ce secteur est aujourd’hui occupé par une source aménagée.

Magny-Cours, Champ Rabatin, sépulture du viie s. aménagée le long d’un mur antique.

Magny-Cours, Champ Rabatin, sépulture du viie s. aménagée le long d’un mur antique.

Cl. Sabrina Charbouillot

Haut de page

Table des illustrations

Titre Magny-Cours, Champ Rabatin, sépulture du viie s. aménagée le long d’un mur antique.
Crédits Cl. Sabrina Charbouillot
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/15569/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 559k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maxence Segard, « Magny-Cours (Nièvre). Champ Rabatin », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 312-313.

Référence électronique

Maxence Segard, « Magny-Cours (Nièvre). Champ Rabatin » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 21 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/15569

Haut de page

Responsable d’opération

Maxence Segard

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals