Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
IV.- Sépultures et nécropoles
IV 1.- Opérations de terrain

Ottmarsheim (Haut-Rhin). 4, rue de l’Église

Responsable d’opération : Aminte Thomann
p. 313

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009
Haut de page

Texte intégral

1Motivé par la construction d’une terrasse de 80 m2 au sud du presbytère, un sondage de diagnostic a été effectué en février 2009 par le Pôle d’archéologie interdépartemental rhénan. Malgré une fenêtre de superficie réduite (48 m2), la fouille de 22 sépultures a permis de confirmer l’importante densité funéraire révélée par les études précédentes d’Y. Henigfeld (2005) et de vérifier l’existence du cimetière médiéval à l’ouest.

2Ces tombes sont mal datées en raison de l’absence de mobilier, mais la présence de quelques tessons indique une datation probablement antérieure au xie s. Aucune sépulture moderne n’a été retrouvée. Ainsi, le cimetière médiéval s’étend dans un secteur large autour de l’église (sa limite sud n’a pas été retrouvée), alors que le cimetière moderne est, lui, plus proche de l’édifice.

3Creusées dans le substrat, les fosses sont majoritairement d’orientation E-O, même si quelques-unes sont orientées NO-SE ou SO-NE. L’analyse des modes d’inhumation et de décomposition (menée par M. Queyras) a montré l’utilisation de contenants en bois de type cercueil non cloués et la présence de vêtements, chaussures ou chaussettes. Des dépôts de restes d’animaux (porc et bœuf) ont été observés dans deux sépultures.

4L’étude anthropologique des 22 individus a pu mettre en évidence un échantillon de type paroissial. En effet, la sex ratio est relativement équilibrée et toutes les catégories d’âges immatures sont représentées. Certaines particularités concernant le sexe et l’âge ont été notées, mais le trop faible effectif ne permet pas de les interpréter de manière fiable. L’examen des lésions pathologiques effectué sur les 13 individus adultes a révélé la part importante des atteintes arthrosiques, des marqueurs d’activité et des pathologies traumatiques, plaidant en faveur d’une grande sollicitation physique chez ces sujets.

5Ce corpus de 22 tombes, qui s’ajoute aux 23 sépultures médiévales précédemment fouillées par Y. Henigfeld (1998, 2005) apporte de nouveaux éléments d’information sur la population de ce cimetière.

6Une fosse dépotoir, proche des bâtiments religieux, fonctionnant probablement au même moment que le cimetière, a été fouillée en partie. Les rejets détritiques étudiés par O. Putelat donnent un aperçu des pratiques alimentaires de cette période. La répartition taxonomique y est relativement diversifiée avec une prévalence du porc, animal dédié à la production bouchère. Les âges d’abattage des espèces domestiques indiquent une certaine qualité de la matière carnée.

7Quelques structures annexes plus tardives ont été observées : un puits en pierres sèches probablement d’époque contemporaine, une fosse très récente et les inhumations d’un chat et d’un chien.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aminte Thomann, « Ottmarsheim (Haut-Rhin). 4, rue de l’Église », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 313.

Référence électronique

Aminte Thomann, « Ottmarsheim (Haut-Rhin). 4, rue de l’Église » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 18 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/15585

Haut de page

Auteur

Aminte Thomann

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Aminte Thomann

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals