Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
V.- Installations artisanales
V A1.- Céramique, terres cuites, verrerie : opérations de terrain

Lacabarède (Tarn). Candesoubre

Responsable d’opération : Isabelle Commandré
p. 317-318

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009
Haut de page

Texte intégral

1À l’issue de trois années de fouilles, l’étude de l’atelier verrier moderne de Candesoubre s’est clôturée en 2009. Ces fouilles ont permis de saisir l’organisation générale, l’agencement de l’espace de travail de l’atelier et le type de production du seul four mis au jour. L’étude du mobilier – verre, céramique ou métal – devrait aboutir à un corpus des artefacts produits, majoritairement durant le xviie s. La campagne de 2009 avait pour objectif de parachever la documentation de l’espace central, avec un dégagement complet du four de fusion et des niveaux de circulation, mais également de documenter les autres structures bâties associées à la halle.

2La fouille de trois unités bâties (secteur 3, 4 et 10) a mis en évidence, pour deux d’entre elles, une aire domestique identifiée comme un modeste groupement d’habitats temporaires, et pour la dernière, une étable ou une écurie. L’atelier se trouve ainsi reconstitué dans son ensemble, à la fois lieu de production, mais aussi de vie. L’étude anthracologique des charbonnières installées à la suite de l’abandon du site (fin xviiie-xixe s.) atteste la prédominance du hêtre dans le couvert forestier. Des analyses physico-chimiques des différentes productions sont en cours et devraient déterminer la nature du verre et approcher les compositions des matières premières mises en œuvre. La chronologie des phases de production a pu être affinée. Si certaines formes semblent se rattacher à un registre tardif de la fin du xviie s. ou du début du xviiie s., la première moitié du xviie s. paraît toutefois très largement prégnante et témoigne d’une incontestable standardisation des formes sur l’ensemble du territoire français.

3Bien qu’en contexte forestier, l’état de conservation du site est exceptionnel. Les processus taphonomiques en action dans le milieu forestier, d’ordinaire « agressif » envers les vestiges mobiliers et immobiliers, ont ici été amoindris par la nature de ces derniers : élévations massives en gneiss œillé et artefacts en verre qui, bien que fragiles, demeurent difficilement dégradables. Il en va de même pour les deux principales structures de chauffe : le four de fusion, au sein de la halle, présente un état de conservation à même de nous en faire saisir le fonctionnement général et le four à fritte est pour sa part encore quasi intact.

Lacabarède, Candesoubre, proposition de restitution en 3D du four de fusion de l’atelier verrier Candesoubre.

Lacabarède, Candesoubre, proposition de restitution en 3D du four de fusion de l’atelier verrier Candesoubre.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Lacabarède, Candesoubre, proposition de restitution en 3D du four de fusion de l’atelier verrier Candesoubre.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/15643/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 479k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Commandré, « Lacabarède (Tarn). Candesoubre », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 317-318.

Référence électronique

Isabelle Commandré, « Lacabarède (Tarn). Candesoubre » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 25 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/15643

Haut de page

Auteur

Isabelle Commandré

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Isabelle Commandré

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals