Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
V.- Installations artisanales
V B1.- Carrières, mines et métallurgie : opérations de terrain

Valdeblore (Alpes-Maritimes). Le Clouté

Responsable d’opération : Gaspard Pagès
p. 324

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009
Haut de page

Texte intégral

1Le Clouté est un site de réduction du minerai de fer implanté à 1 850 m d’altitude sur un replat naturel du vallon de Millefonts, dans lequel se trouvent de nombreux autres sites sidérurgiques expertisés au cours de prospections réalisées dans le cadre du PCR « Mines et métallurgie du fer en Provence et dans les Alpes du Sud ». Aujourd’hui, c’est dans le cadre d’une recherche interdisciplinaire engagée depuis une thèse de doctorat sur la sidérurgie dans le Midi méditerranéen que la fouille programmée en 2009 sur le site du Clouté prend place. Elle s’intègre également dans le PCR « Peuplement et occupation du sol dans le Mercantour au cours de l’Holocène », dirigé par Franck Suméra, pour fournir une documentation archéologique détaillée sur une des activités artisanales originales du Mercantour et pour alimenter en matériel d’étude clairement contextualisé les paléoenvironnementalistes travaillant dans le programme (116 litres de sédiment charbonneux ont été prélevés).

2La fouille programmée a été conduite sur 20 m2 à partir de trois sondages implantés dans trois zones significatives du site du Clouté qui s’étend sur au moins 3 600 m2. Outre les vestiges d’un bas fourneau en partie excavé dans le substrat, plus de 52 kg de scories coulées denses issues des réductions directes et plus de 32 kg de torchis utilisés dans la construction des bas fourneaux ont été mis au jour. Plus intéressante est la nouvelle perception de l’activité sidérurgique que permettent de formuler les investigations menées sur le site du Clouté au cours de la campagne 2009. D’après les prospections, la sidérurgie établie dans le vallon de Millefonts avait tendance à être perçue comme une activité dispersée et peu intensive s’intégrant dans une économie « paysanne », pour répondre essentiellement à des besoins conjoncturels quand les réseaux commerciaux faisaient défaut dans ces zones alpines. Aujourd’hui, d’après les fouilles, le site de réduction du Clouté renvoie à une activité plus importante et organisée avec notamment une spécialisation des espaces. En effet, une gestion rigoureuse des déchets a été mise en évidence. Elle avait pour but de garder les aires sidérurgiques accessibles et praticables, mais aussi probablement de permettre la récupération du fer contenu dans les scories et non aggloméré à la masse de fer principale produite – le massiau. Cette image d’une activité sidérurgique importante et organisée au Clouté est renforcée par le fait que le site a fonctionné de manière intensive au cours de deux états distincts séparés par un laps de temps ayant permis des colluvionnements. Par ailleurs, la fouille du Clouté signale que les sites de réduction ne paraissent pas être implantés sur des pentes raides, comme les recherches précédentes avaient tendance à le montrer. Ici, se trouvent en effet les scories évacuées dans les versants abrupts, tandis que les aires de travail sont en réalité installées en amont sur des replats.

3Les très nombreux charbons seront prochainement étudiés par Claire Delhon (étude anthracologique et sélection des échantillons à dater par 14C) de manière à préciser la chronologie des deux états sidérurgiques que l’on peut aujourd’hui placer entre la protohistoire et le milieu du Moyen Âge. Des analyses archéométallurgiques, des scories et des produits métalliques (métallographie et pétrographie) et des analyses pétrographiques des torchis sont envisagées, ainsi que la poursuite des fouilles en 2010.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gaspard Pagès, « Valdeblore (Alpes-Maritimes). Le Clouté », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 324.

Référence électronique

Gaspard Pagès, « Valdeblore (Alpes-Maritimes). Le Clouté » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 21 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/15715

Haut de page

Responsable d’opération

Gaspard Pagès

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals