Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2009
V.- Installations artisanales
V C1.- Autres installations artisanales : opérations de terrain

Panzoult (Indre-et-Loire). La Barbauderie

Responsable d’opération : Daniel Morleghem
p. 328-329

Entrées d’index

Année de l'opération :

2009
Haut de page

Texte intégral

1Un ensemble de carrières (souterraines et à ciel ouvert) ayant produit exclusivement des blocs trapézoïdaux correspondant à des cuves et couvercles de sarcophages du haut Moyen Âge est étudié dans le cadre d’un Master (université de Tours). Cette zone de production se situe sur la commune de Panzoult, où l’on connaît depuis 1957 une unique petite carrière.

2Une partie du sol de la carrière dite Barbauderie 1, au fond de la salle principale, était dégagé. Il a été décidé, en parallèle de l’étude des vestiges déjà visibles, d’opérer un sondage sur la moitié de la salle afin, d’une part, de caractériser l’épaisseur et la nature du comblement et, d’autre part, de mettre au jour le sol de carrière pour mieux comprendre les méthodes d’extraction ainsi que l’organisation de l’exploitation.

3Le dépôt archéologique se composait dans sa partie supérieure (la plus importante), de la surface altérée de la masse rocheuse, d’effondrement du ciel de carrière et du colluvionnement. La seconde partie consistait en une fine couche (5 cm au plus) de poudre de tuffeau jaune et de petites pierres de tuffeau, correspondant probablement à des déchets d’extraction. La surface relativement plane de la couche pourrait indiquer un nivellement du sol de la cavité à une période postérieure à l’exploitation, dans le cadre d’une réoccupation de la carrière (comme cela est fréquent dans la région et ailleurs sur le site même).

4Un des apports principaux de cette opération a été la mise au jour du sol de carrière, dont les traces discernables ont permis de confirmer l’exploitation en deux temps de la salle (un premier niveau de 2 m de hauteur, un second de 1 m), selon deux organisations différentes du canevas d’extraction. Plusieurs exemples bien conservés d’emboîtures attestent l’emploi de coins métalliques. Par ailleurs, l’étude archéologique menée sur l’ensemble de la carrière a mis en évidence l’extraction de blocs de longueur constante (environ 1,75 m), pour un total estimé à 222 sarcophages.

Panzoult, la Barbauderie.

Panzoult, la Barbauderie.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Panzoult, la Barbauderie.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/15767/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 646k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniel Morleghem, « Panzoult (Indre-et-Loire). La Barbauderie », Archéologie médiévale, 40 | 2010, 328-329.

Référence électronique

Daniel Morleghem, « Panzoult (Indre-et-Loire). La Barbauderie » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 40 | 2010, mis en ligne le 07 septembre 2018, consulté le 27 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/15767

Haut de page

Auteur

Daniel Morleghem

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Daniel Morleghem

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals