Navigation – Plan du site

AccueilNuméros48Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I. 1. – Opérations de terrainCouesmes (Indre-et-Loire). Les Pe...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Couesmes (Indre-et-Loire). Les Pendoirs/Château-la-Vallière

Responsable d’opération : Mathieu Vivas
p. 209-210

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Ausonius UMR 5607, Laboratoire d'Excellence des Sciences Archéologiques de Bordeaux (LaScArBx), Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine (MSHA)

Texte intégral

1Datées de l’époque moderne par les seules sources écrites, les fourches patibulaires de Château-la-Vallière apparaissent également sur l’atlas-terrier du duché-pairie (1788-1789). Toujours en élévation à la fin du xixe s.-début xxe s., la construction n’avait jamais intéressé les chercheurs, exceptés quelques érudits locaux et des éditeurs de cartes postales. En juillet 2016, une prospection pédestre a permis de retrouver les vestiges d’un lieu de justice dont l’intérêt dépasse le cadre local.

2Les sondages réalisés du 30 octobre au 3 novembre 2017 dans la forêt de Château-la-Vallière ont permis de redécouvrir les 4 piliers de la structure de pendaison. De plan carré (environ 8,75 m de côté), sa hauteur peut être restituée sur 2,5 m à 3 m. De section circulaire et d’environ 1,30 m de diamètre, les piliers ne sont que faiblement fondés dans le sol. Ils sont constitués d’un parement non assisé composé de moyennes et grosses pierres calcaires (quelques exemplaires vaguement équarris) et d’un blocage de petits et moyens modules, liés au mortier de chaux blanc, beige ou orangé très dur. Ce mode de construction ne donne aucun indice chronologique, pour une structure qui pourrait avoir été érigée à la fin du Moyen Âge ou à l’époque moderne. Les matériaux, très courants dans la région de Château-la-Vallière et à proximité du site, sont comparables à ceux mis en œuvre dans une partie de l’enceinte du château de Vaujours. L’analyse des prélèvements de mortier et de charbon de bois permettra sans doute de poursuivre la réflexion sur la datation.

3L’opération de terrain a surtout dévoilé la monumentalité de cette structure de pendaison. Située à environ 1,5 km du château de Vaujours, placée le long d’une voie de communication, elle marquait indéniablement le paysage. Au-delà de ses fonctions, l’application de la peine de mort et l’exposition judiciaire, cette construction permettait à son détenteur de matérialiser topographiquement son pouvoir et son autorité et de s’imposer dans le paysage des justiciables.

4Malgré la multiplication des tranchées de sondages, aucune autre structure ni mobilier ou ossements n’ont été découverts. La gestion du cadavre des pendus, que l’on s’attend à trouver au pied du gibet, reste posée. Il faut retenir néanmoins que cette fouille et les observations qui l’accompagnent sur un lieu de pendaison constituent une première pour la France.

Couesmes, vue vers l’ouest du pilier 4.

Couesmes, vue vers l’ouest du pilier 4.

Cl. M. Vivas

Haut de page

Table des illustrations

Titre Couesmes, vue vers l’ouest du pilier 4.
Crédits Cl. M. Vivas
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/16553/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 970k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathieu Vivas, « Couesmes (Indre-et-Loire). Les Pendoirs/Château-la-Vallière »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 209-210.

Référence électronique

Mathieu Vivas, « Couesmes (Indre-et-Loire). Les Pendoirs/Château-la-Vallière » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 24 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/16553 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.16553

Haut de page

Auteur

Mathieu Vivas

IRHis UMR 8529

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Mathieu Vivas

IRHis UMR 8529

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search