Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Givry (Saône-et-Loire). Rue du hameau de Varange

Responsable d’opération : Antoine Guicheteau
p. 213

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Inrap

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/64298/0149132

Texte intégral

1Le diagnostic archéologique réalisé rue du hameau de Varange à Givry s’est déroulé du 4 au 8 décembre 2017. Les six tranchées réalisées ont permis d’appréhender le passé de terrains localisés au pied de la côte chalonnaise, secteur géographique célèbre notamment pour la richesse de ses nécropoles du premier Moyen Âge.

2La présence d’une cinquantaine de tessons de poterie de l’âge du bronze moyen dans des niveaux de colluvionnement et le remplissage de creusements plus tardifs témoignent de l’ancienneté du peuplement dans le secteur, sans toutefois permettre d’envisager l’existence d’un gisement de cette période. Les rares éléments mobiliers, attribuables à la période gallo-romaine et également redéposés, attestent de la présence d’établissements ruraux antiques dans l’environnement de ces parcelles, certains déjà référencés dans la Carte archéologique. Les premiers indices d’une occupation structurée sont en place à partir de l’Antiquité tardive. Deux creusements, un sarcophage en grès hors de son contexte d’origine et un lot modeste de céramique « bistre » constituent les témoignages matériels des prémices d’une installation amenée à se structurer et se densifier. En effet, le site semble connaître un essor à partir du ixe s., et prend alors la forme d’un véritable village. Désormais structuré autour d’une probable église maçonnée entourée de son cimetière, l’habitat se développe sur le pourtour de ce couple cultuel. Fours, fosses et trous de poteaux constituent le répertoire des vestiges domestiques de l’occupation. Deux sépultures fouillées suggèrent la diversité des modes d’inhumation : une tombe aménagée en un coffre de blocs de calcaire datée du ixe-xe s. et un individu déposé dans une fosse et enveloppé d’un tissu, inhumé au xie-xiie s. Le village semble abandonné à la fin du Moyen Âge, mais la mémoire des lieux perdure, comme l’illustre la continuité de la pratique de l’inhumation jusque dans le courant du xvie s., à travers l’exemple d’un immature enterré en linceul avec une monnaie. L’hypothèse d’un abandon au profit du bourg actuel de Givry est privilégiée, l’attractivité du bourg fondée notamment sur la présence d’une enceinte contribue au regroupement des hommes. Le souvenir d’une chapelle Saint-Germain se transmet au fil du temps jusqu’à son arasement au xviiie s, mais l’intérêt pour ce site renaît dès 1854 avec le déroulement des premières fouilles archéologiques, début d’une série de campagnes de recherche dont le diagnostic réalisé en 2017 n’est finalement que la continuité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Antoine Guicheteau, « Givry (Saône-et-Loire). Rue du hameau de Varange », Archéologie médiévale, 48 | 2018, 213.

Référence électronique

Antoine Guicheteau, « Givry (Saône-et-Loire). Rue du hameau de Varange » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 28 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/16581

Haut de page

Auteur

Antoine Guicheteau

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Antoine Guicheteau

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals