Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Lezoux (Puy-de-Dôme). Le Rincé

Responsable d’opération : Laurence Lautier
p. 216-217

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Inrap

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/64298/0145868

Texte intégral

1Un diagnostic a été effectué en mars 2017 à Lezoux, dans le quartier du Rincé/Ligonne, allée de Fontanille. Cette intervention a enrichi la connaissance de l’occupation de ce secteur de Lezoux, dont les précédentes interventions réalisées sur les parcelles limitrophes depuis 2014, avaient permis de supputer l’importance de la densité des vestiges.

2En effet, la mise au jour d’un ensemble de structures fossoyées linéaires ou ponctuelles atteste d’une part un drainage poussé de la zone, et d’autre part une exploitation agricole des terrains environnants. L’existence de cette dernière est prouvée par la découverte de fosses et de silos, mis en place dans les contextes du xie et du xiie s. et dont l’élément le plus tardif retrouvé, confirme une occupation qui semble ne s’achever qu’à la fin du Moyen Âge (xive s.). Une véritable aire d’ensilage se développe selon un axe N-S, le long de la bordure occidentale d’un paléovallon qui traverse la zone. Une précédente étude archéobotanique réalisée sur des graines carbonisées découvertes dans une structure artisanale, datée d’un contexte chronologique légèrement antérieur (ixe-xie s.), avait livré à notre connaissance la mise en culture de millet commun, de blé engrain, associés à des taxons de cultures de printemps, de friches et décombres et de pelouse.

3Antérieurement à ces occupations, la découverte de l’aire de chauffe, de l’alandier et de la chambre de cuisson d’un four de potier (fig. 1), témoigne de la pérennisation à la période mérovingienne (viie-viiie s.) d’installations artisanales du travail de la terre, qui n’étaient jusque-là connues, dans la zone des ateliers de Ligonne, que pour la période antique.

4Cette structure artisanale n’est vraisemblablement pas isolée, puisqu’une fosse probablement contemporaine a été précédemment observée, à une distance de 25 m, et que des fossés se déversant dans le paléovallon ont livré du mobilier susceptible d’appartenir à la même phase. Il est par ailleurs intéressant de constater que la fonction artisanale du quartier du Rincé/Ligonne est confirmée, puisqu’un second four daté du ixe-xie s., a été découvert récemment dans la parcelle limitrophe, à une quarantaine de mètres de distance. Les fours alto-médiévaux sont extrêmement rares et mal documentés sur le territoire de Lezoux, jusqu’à présent, seul l’un d’entre eux a été étudié lors d’un diagnostic impasse Boudonnet.

5Enfin, l’occupation antique du secteur, qui avait été jusqu’à présent soupçonnée – en raison de la découverte de rares fragments de céramiques placés en position secondaire – a été démontrée lors de cette intervention. Un ensemble de structures creusées dans la séquence de sables alluviaux a été mis au jour dans la partie méridionale de la parcelle. Ces creusements linéaires, profonds d’une quarantaine à une cinquantaine de centimètres, ont été reconnus sur plusieurs mètres de longueur au sein d’au moins trois sondages. Ils ont livré du mobilier qui témoigne d’une occupation débutant dans le courant du ier s. de notre ère et qui semble se poursuivre jusqu’au deuxième tiers du iie s. L’un de ces aménagements a fait l’objet d’observations plus poussées. Il s’apparente à un fond de cabane de 7 m de longueur minimum pour une largeur de 2 à 4 m, entouré de cinq poteaux porteurs. Une fosse sub-circulaire d’un diamètre de 1,80 à 2 m, installée dans sa partie centrale, a livré dans un comblement charbonneux une multitude de scories associées à de nombreuses battitures plates, conséquences d’une activité de martelage. La nature de ces éléments incite à interpréter ce bâtiment comme une possible forge.

6Par ailleurs, la découverte au même endroit d’ossements humains et d’un fragment d’accessoire d’enfournement, laisse envisager dans le proche voisinage la présence d’une hypothétique zone sépulcrale ainsi que des structures de cuissons susceptibles d’appartenir à l’aire des ateliers de Ligonne.

7Ainsi, il semblerait que les installations antiques de ce secteur – sans doute des bâtiments techniques – soient marquées par une faible durée d’occupation, qui ne semble pas excéder deux siècles. Elles s’apparentent à un ensemble d’édifices semi-enterrés associés à des élévations en matériaux périssables, dont la fonction artisanale est avérée pour l’un d’entre eux.

Lezoux, photogrammétrie du four de potier mérovingien.

Lezoux, photogrammétrie du four de potier mérovingien.

Cl. DAO L. Lautier

Haut de page

Table des illustrations

Titre Lezoux, photogrammétrie du four de potier mérovingien.
Crédits Cl. DAO L. Lautier
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/16601/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurence Lautier, « Lezoux (Puy-de-Dôme). Le Rincé », Archéologie médiévale, 48 | 2018, 216-217.

Référence électronique

Laurence Lautier, « Lezoux (Puy-de-Dôme). Le Rincé » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 20 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/16601

Haut de page

Auteur

Laurence Lautier

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Laurence Lautier

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals