Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Lyon 2e (Rhône). Parking Saint-Antoine

Responsable d’opération : Emmanuel Bernot
p. 218

Entrées d’index

Année de l'opération :

2015, 2016, 2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : service archéologique de la ville de Lyon

Texte intégral

1Depuis 2015, des fouilles sont menées par le service archéologique de la ville de Lyon dans le cadre de la construction du futur parking Saint-Antoine à Lyon (2e arrondissement). Au cours du premier trimestre 2017, elles ont concerné la partie orientale du quai Saint-Antoine, sur une profondeur d’environ 4 m, depuis la place d’Albon, au nord, jusqu’à la rue Grenette, au sud.

2Ces fouilles ont mis au jour une portion considérable de la culée de l’ancien pont du Change – ou pont de Saône – dont la construction remonterait à la seconde moitié du xie s. Cet ouvrage de maçonnerie, large de 6,5 m, était destiné à contenir la poussée des arches du pont. Il est formé de blocs de gneiss, de granit et de divers calcaires, dont quelques remplois antiques, le tout lié par un mortier de béton. La chaussée menant au pont, placée dans le prolongement de l’ancienne rue des Bouquetiers, n’a pas été retrouvée ; elle se situait à une altitude au moins équivalente au sol actuel et formait alors un point haut par rapport aux anciens niveaux de rue, rendant l’accès au pont parfois difficile pour les charrettes.

3De chaque côté du pont, la chaussée était bordée de maisons hautes de plusieurs étages. Au sud, les caves de trois maisons s’étendent du pont jusqu’à l’ancien quai de Saône. La construction de ces maisons, compte tenu des éléments architecturaux découverts dans leurs caves, est à situer au cours du bas Moyen Âge. L’une d’elles, intégralement située dans l’emprise de la fouille, se composait à l’origine d’un corps de bâtiment sur rue, côté pont, d’une cour intérieure et d’un corps de bâtiment arrière donnant sur la rivière. L’accès aux caves se faisait alors par un escalier en vis, construit hors-œuvre, auquel on accédait depuis la cour. Durant l’époque moderne, ces immeubles furent plusieurs fois modifiés, voire reconstruits, notamment à la suite d’un incendie survenu en 1632 et à l’aménagement du quai Villeroy au début du xviiie s. Ce quai, orienté N-S, a été mis au jour sur une longueur de 80 m.

Lyon 2e, parking Saint-Antoine, vestiges des maisons médiévales présentes au sud de la culée du pont du Change.

Lyon 2e, parking Saint-Antoine, vestiges des maisons médiévales présentes au sud de la culée du pont du Change.

Cl. service archéologique ville de Lyon

Haut de page

Table des illustrations

Titre Lyon 2e, parking Saint-Antoine, vestiges des maisons médiévales présentes au sud de la culée du pont du Change.
Crédits Cl. service archéologique ville de Lyon
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/16609/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 987k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Bernot, « Lyon 2e (Rhône). Parking Saint-Antoine », Archéologie médiévale, 48 | 2018, 218.

Référence électronique

Emmanuel Bernot, « Lyon 2e (Rhône). Parking Saint-Antoine » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 27 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/16609

Haut de page

Auteur

Emmanuel Bernot

service archéologique de la ville de Lyon

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Emmanuel Bernot

service archéologique de la ville de Lyon

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals