Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Mey (Moselle). Rue de Samatan

Responsable d’opération : Gaël Brkojewitsch
p. 219-220

Entrées d’index

Année de l'opération:

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Pôle archéologie préventive de Metz Métropole

Texte intégral

1Une petite emprise de 400 m² a été soumise à une fouille archéologique préventive dans le centre de la commune de Mey, à une cinquantaine de mètres au sud de l’église paroissiale. Cette commune est de mieux en mieux documentée grâce à l’archéologie préventive, qui a permis depuis le début des années 2000 de comprendre le développement de l’occupation des sols. La dynamique semble s’engager durant le second âge du fer avec une ferme gauloise construite au milieu d’un réseau de fossés peut-être de plan carré. Dès la fin du ier s. av. J.-C., des structures témoignent de la présence d’un important établissement romain, qui se mue à la fin du ier s. voire au début du iie s. apr. J.-C. en une villa dont il est difficile de déduire le statut tant la fenêtre de fouille est étroite. Pour le Moyen Âge, les résultats des fouilles récentes laissent apparaître une occupation très lâche à l’époque mérovingienne. Elle semble néanmoins se densifier au cœur du village à partir de la fin du haut Moyen Âge avec la découverte ancienne de sarcophage et de fonds de cabane à deux poteaux porteurs. La localité est par ailleurs citée dans les sources à partir de 962. Le village actuel s'organise autour d'une église romane dédiée à saint Pierre, dont le portail sud est orné d'un linteau attribuable à l'époque carolingienne. En plus de trois fosses remontant au Néolithique final et de trois structures du second âge du fer, la fouille de 2017 a permis de reconnaître un fossé parcellaire et un empierrement datés de l’époque romaine, qui pourrait constituer la limite SE de la pars urbana d’une villa. Les vestiges d’habitation du haut Moyen Âge ont été mis en lumière au sud de la parcelle, avec une construction rectangulaire sur poteaux porteurs entourée au nord et à l’est par sept grandes fosses comblées de pierres et de moellons. Ce dispositif aurait éventuellement concouru à drainer cette parcelle, qui accuse une forte pente en direction du sud. Au nord, une deuxième construction incomplète était édifiée sur des gros poteaux munis de calage de pierre. Le mobilier, peu abondant et peu caractéristique, permet de proposer une datation de la fin du haut Moyen Âge. Avant la mise en place d'un muret moderne, on note un exhaussement considérable en bas de pente avec des niveaux de sédiments noirs et limoneux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gaël Brkojewitsch, « Mey (Moselle). Rue de Samatan »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 219-220.

Référence électronique

Gaël Brkojewitsch, « Mey (Moselle). Rue de Samatan » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 25 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/16625

Haut de page

Responsable d’opération

Gaël Brkojewitsch

Pôle archéologie préventive de Metz Métropole

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals