Navigation – Sitemap
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Payns (Aube). Voie des Fontaines

Grabungsleiter: Vincent Marchaisseau
p. 224

Index-Einträge

Jahr der Geländearbeit:

2017
Seitenanfang

Anmerkungen der Redaktion

Organisme porteur de la fouille : Inrap

Rapport final d'opération : http://dolia.inrap.fr/flora/ark:/64298/0149291

Volltext

1La commune de Payns se situe en rive gauche de la Seine, 10 km en aval de la ville de Troyes. Le projet d'une usine de méthanisation portant sur 3,23 ha, le long d'un ruisseau et d'une zone humide perpendiculaire à la vallée de la Seine, a entraîné la prescription d'une opération de diagnostic.

2Outre des fosses à profil dit « en Y, V, W », sans doute du Néolithique, et d'une structure funéraire du début du bronze final, la parcelle a livré une occupation domestique dense des xie-xiie s. La zone semble divisée en trois espaces distincts : un secteur proche du ruisseau et de la zone humide qui pourraient concentrer des activités agricoles et/ou artisanales ; une zone presque vide de structures pouvant servir d’espace de circulation ou de cours et enfin, une zone concentrant essentiellement des trous de poteaux où deux unités architecturales de grandes dimensions ont été reconnues et qui semblent être le cœur de l’habitat. Ce dernier secteur paraît s’appuyer sur un chemin dont la datation n’est pas assurée mais qui pourrait dater du haut Moyen Âge ; en effet, il n’existe presque plus de structures attribuables à cette période au NO de cet axe de circulation.

3Au SE, au plus près de la zone humide et des sources de la Malmaison, se trouve un alignement de cabanes excavées et fosses, où les trous de poteau sont minoritaires ; nous pourrions être en présence d’une zone d’activités spécifiques (transformation ou stockage des denrées agricoles, artisanat proche de l’eau, etc.) annexe à la zone d’habitation. Celle-ci se situe vraisemblablement plus au NO, au-delà d’une zone presque vide de vestiges et qui peut être définie comme un espace de circulation ou une cour. Le cœur de l’habitat comprend quelques fosses et cabanes mais c'est surtout la reconnaissance (partielle) de deux grands bâtiments sur poteaux qui marquent l’espace (env. 125/130 m² supposés). Les comparaisons manquent encore pour ces occupations de la toute fin du haut Moyen Âge rural où les composantes et l’organisation spatiale paraissent similaires à ce que l’on connaît depuis le ixe s. : un habitat sur cour.

Seitenanfang

Zitierempfehlung

Papierversionen:

Vincent Marchaisseau, « Payns (Aube). Voie des Fontaines »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 224.

Online-Version

Vincent Marchaisseau, « Payns (Aube). Voie des Fontaines » [archäologische Miszelle],Archéologie médiévale [Online], 48 | 2018, Online erschienen am: 01 März 2019, abgerufen am 13 Juli 2020. URL: http://journals.openedition.org/archeomed/16681

Seitenanfang

Autor

Vincent Marchaisseau

Inrap

Weitere Artikel des Autors

Seitenanfang

Grabungsleiter

Vincent Marchaisseau

Inrap

Ausgrabung unter der Leitung von diesem Archäologen

Seitenanfang

Urheberrechte

Archéologie Médiévale

Seitenanfang
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals