Navigation – Plan du site

AccueilNuméros48Chronique des fouilles médiévales...I. – Constructions et habitats ci...I. 1. – Opérations de terrainRougemont (Côte-d'Or). Maison 8 G...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Rougemont (Côte-d'Or). Maison 8 Grande Rue

Responsable d’opération : Antoine Lacaille
p. 227

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Association archéologique de Bourgogne

Texte intégral

1Le village de Rougemont, à la limite des anciens territoires de Bourgogne et de Champagne, compte quelques vestiges évocateurs – et encore peu étudiés – de l'époque médiévale. Outre l'ancienne église abbatiale et des portions du mur d'enceinte, le site renferme un nombre important de demeures antérieures aux années 1400, inventoriées pour la première fois par Pierre Garrigou Grandchamp. Dans le cadre d'une prospection thématique, un ensemble architectural a été choisi dans la cour du 8 Grande rue pour faire l'objet d'une étude globale des élévations. La pratique de relevés a accompagné la caractérisation des structures subsistantes, renvoyant à différentes phases d'aménagements.

2Le volume, la qualité et l'ancienneté manifestes du bâtiment étudié ne se remarquent aucunement depuis l'espace public : de fait l'aspect extérieur est celui d'une ancienne grange bâtie aux xviie et xviiie s. sur les ruines de l'ancienne maison. Un logis en ruines du xvie s. dépendait anciennement de cet ensemble. La mauvaise conservation d'une partie du logis peut faire écho à l'historique mouvementé du bourg.

3Le mode de couvrement de la cave située sous une partie du jardin actuel constitue le premier trait marquant du bâtiment. Une voûte sur croisée d'ogives quadripartie reposant sur des piliers chanfreinés couvre cet espace sur deux travées, mais le volume initial restitué est bien supérieur. Bien qu'à peu près la moitié de la cave d'origine soit comblée et rendue quasiment inaccessible, nous restituons deux vaisseaux de cinq travées. Un petit couloir de fonction inconnue est attenant à cette cave au sud, près de l'hypothétique accès initial. Des ouvertures ou oculi larges de 0,46 m sont visibles au niveau de deux croisées d'ogives : leur usage pour la manutention est envisageable.

4La partie intérieure du mur pignon SO – le mieux conservé en élévation – offre à voir un programme cohérent que l'on retrouve dans plusieurs grandes demeures du nord de la Bourgogne. Une large porte donne accès au rez-de-chaussée, paradoxalement à l'opposé de la Grande rue. À l'étage, une large cheminée de type gros corbeaux sur consoles et linteaux de bois (3,28 m entre les jambages) est encadrée par deux baies très probablement géminées, munies de coussièges et de linteaux trilobés. L'amorce d'une autre baie à coussièges se devine sur le mur gouttereau ouest. Plusieurs indices permettent de restituer un couvrement du rez-de-chaussée en plancher à partir d'une grosse poutre intermédiaire soutenue par des supports dans le sens de la longueur. Le rapprochement le plus évident, tant par les dimensions restituées (194 m²) que par le programme constructif, est à faire avec la maison des Baillis à Flavigny-sur-Ozerain (milieu du xiiie s., 300 m² par étage), étudiée surtout au niveau de la façade en 2009.

5La présence de ce type de demeure, à grande salle sur cellier, s'observe en priorité en contexte de bourg abbatial pour les xiiie-xive s. : entre autres hypothèses, il est possible d'y reconnaître le logis d'un des milites vassaux de l'abbaye. L'investigation menée sur les autres demeures du bourg, qui pour certaines adoptent le même parti de couvrement des caves – fait rare en Bourgogne, assure un renouvellement des connaissances à l'échelle locale sur les choix de programmes constructifs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Antoine Lacaille, « Rougemont (Côte-d'Or). Maison 8 Grande Rue »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 227.

Référence électronique

Antoine Lacaille, « Rougemont (Côte-d'Or). Maison 8 Grande Rue » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 20 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/16741 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.16741

Haut de page

Auteur

Antoine Lacaille

université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Antoine Lacaille

université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search