Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
I. – Constructions et habitats civils – environnement rural et urbain
I. 1. – Opérations de terrain

Sélestat (Bas-Rhin). Place Gambetta (zone 3), place du Vieux-Marché-aux-Vins (zone 2) et boulevard du Général-Leclerc (zone 1)

Responsable d’opération : Adrien Vuillemin
p. 230

Entrées d’index

Année de l'opération:

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Archéologie Alsace

Texte intégral

1Dans le cadre du projet de réaménagement du parking de la Commanderie à Sélestat (zone 1), de la place du Vieux-Marché-aux-Vins (zone 2) et de la place Gambetta (zone 3), une fouille archéologique a été réalisée du 28 février au 30 juin 2017. Elle a porté sur l’emplacement de 8 fosses de plantation, d’un container à déchets, d’un parterre végétalisé et de tranchées de canalisation.

2Les vestiges les plus anciens mis au jour datent du iie s. de notre ère ; il s’agit d’une fosse dépotoir riche en céramiques, d’une dizaine de structures fossoyées indéterminées et d’un alignement de trous de piquet.

3Le suivi du creusement des fosses d’arbres en zones 2 et 3 a permis d’y observer respectivement cinq et trois sépultures. Il s’agit de dépôts individuels. Les sujets, orientés O-E avec la tête à l’ouest, reposent sur le dos, sans mobilier d’accompagnement. Ces sépultures sont sans doute à mettre en lien avec trois autres qui ont été observées à l’est de la place Gambetta à l’occasion du diagnostic et 24 sépultures exhumées lors de la fouille du sous-sol de la Bibliothèque humaniste, datées entre le viie et le xe s. Ces découvertes permettent d’établir qu’un vaste cimetière se déployait au NO de l’actuel centre historique de Sélestat, à la période carolingienne.

4Place Gambetta, les fosses d’inhumations de la fin du haut Moyen Âge sont recouvertes par un sol composé de galets de petit module, qui semble se déployer sur l’intégralité de la place. Ce sol, interprété en l’état comme celui d’une place médiévale, a pu être fouillé sur une emprise de quelque 270 m2. Il était recouvert d’une couche limoneuse de couleur vert olive, très organique, assimilée à une couche d’occupation. Parmi les rares objets recueillis au sein de celle-ci, on compte un fragment de cerclage de roue ainsi que des fers à cheval. De fait, une voie de circulation, décelable par le biais d’une série d’ornières parallèles, barre la place d’est en ouest. Une très forte concentration de scories et d’artefacts métalliques (en cours de restauration) en limite nord de la fouille, suggère la présence d’un atelier de forge (?).

5Le sol de cette place est percé par le creusement d’un puits (?) comblé au plus tard durant le premier xiiie s., tandis que la construction d’un vaste bâtiment de plan rectangulaire a ainsi été entreprise à l’est de la place aux xive-xve s. Au pied de la façade occidentale de la halle aux blés a été observée la semelle de fondation du mur occidental d’un autre bâtiment, sur lequel vient prendre appui un autre mur au tracé grossièrement trapézoïdal. L’étude des plans antérieurs à la construction de la halle aux blés permet d’établir que ces maçonneries participaient du bâtiment de la douane de Sélestat édifié vers 1530 et de la clôture de son avant-cour. La destruction de la douane est intervenue préalablement à la construction de la halle vers 1840.

6Un tronçon de la muraille de Sélestat du xiiie s. et son fossé ont été mis au jour au NE de la zone 1. Au SO, la fouille a permis d’observer l’extrémité occidentale de la nef de l’église de la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean, édifiée au début du xve s. Le mur pignon ouest était percé en son centre d’une porte, ouvrant sur la nef, dont une partie du sol en tomettes a été dégagé. Au pied extérieur de la porte a été exhumé une dalle funéraire réemployée comme seuil. En forme d’écu, elle comporte le millésime 1439 ainsi que deux blasons, l’un avec une croix et l’autre avec un cygne. D’après ces indices, elle devait sceller la sépulture de Jean Botzheim le Jeune. L’église gothique a été transformée en collège au début du xixe s. et détruite vers 1980 pour laisser place au parking.

Sélestat, Place Gambetta (zone 3), place du Vieux-Marché-aux-Vins (zone 2) et boulevard du Général-Leclerc (zone 1), dalle funéraire de Jean Botzheim le Jeune.

Sélestat, Place Gambetta (zone 3), place du Vieux-Marché-aux-Vins (zone 2) et boulevard du Général-Leclerc (zone 1), dalle funéraire de Jean Botzheim le Jeune.

DAO F. Minot, Archéologie Alsace

Haut de page

Table des illustrations

Titre Sélestat, Place Gambetta (zone 3), place du Vieux-Marché-aux-Vins (zone 2) et boulevard du Général-Leclerc (zone 1), dalle funéraire de Jean Botzheim le Jeune.
Crédits DAO F. Minot, Archéologie Alsace
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/16769/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 248k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Adrien Vuillemin, « Sélestat (Bas-Rhin). Place Gambetta (zone 3), place du Vieux-Marché-aux-Vins (zone 2) et boulevard du Général-Leclerc (zone 1) »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 230.

Référence électronique

Adrien Vuillemin, « Sélestat (Bas-Rhin). Place Gambetta (zone 3), place du Vieux-Marché-aux-Vins (zone 2) et boulevard du Général-Leclerc (zone 1) » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 09 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/16769

Haut de page

Auteur

Adrien Vuillemin

Archéologie Alsace

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Adrien Vuillemin

Archéologie Alsace

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals