Navigation – Plan du site

AccueilNuméros48Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...II. 1. – Opérations de terrainCormery (Indre-et-Loire). Abbaye ...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Cormery (Indre-et-Loire). Abbaye de Cormery

Responsable d’opération : Thomas Pouyet
p. 253-254

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Citeres-Lat UMR 7324

Texte intégral

1Le but premier de l’opération de fouille programmée menée à l’ancienne abbaye bénédictine de Cormery, pendant l’été 2017, était d’évaluer le potentiel stratigraphique du site et l’état de conservation des vestiges. L’abbaye fut fondée à la fin du viiie s. mais il ne reste quasiment aucune trace matérielle de cette période. L’église abbatiale a été entièrement reconstruite au cours du xie s. Toutefois, seuls la tour-porche, des murs de la nef et du transept ainsi qu’une chapelle du chevet sont encore en élévation. Le cloître et les bâtiments monastiques de l’abbaye, construits entre le xiie et le xve s, prennent place au nord du lieu de culte. Deux sondages ont été ouverts dans le cadre de l’opération de fouille. Le premier était situé dans la galerie sud du cloître (secteur 1), contre le mur du collatéral de l’église abbatiale, tandis que le second fut entrepris à l’extrémité du transept nord (secteur 2), contre le mur mitoyen de l’ancienne salle capitulaire et devant une porte d’accès à cet espace.

2Le sondage du cloître a mis au jour les traces d’un réaménagement du xixe s., finalement interprété comme un niveau funéraire de la fin de l’époque moderne, caractérisé par deux sépultures en cercueil. Un sol en carreaux de terre cuite antérieur au creusement des sépultures a pu être observé à l’ouest du sondage ; il couvrait probablement l’ensemble de la galerie du cloître au début de l’époque moderne. En dessous, un sol en mortier de tuileau a été interprété comme un aménagement postérieur à l’élévation de l’église abbatiale, mais réalisé sans doute au cours du xie s. Ce sol témoigne de l’existence d’un espace de circulation au nord de l’église, qui était probablement déjà un cloître à cette période. Sous un sol de mortier rose, on a pu observer une importante couche de destruction, peut-être due à un incendie conséquent. Sous un contrefort de l’église du xie s., une maçonnerie en opus spicatum a été identifiée comme appartenant à un édifice du haut Moyen Âge, probablement l’église primitive du monastère.

3Dans le sondage du transept, de nombreux fragments de vitraux et de lapidaires ont été retrouvés dans les premières couches de remblais. Le vitrail est peint en grisaille avec des motifs de cages à mouches caractéristiques du xiiie s. Un niveau de sol composé de larges dalles en calcaire et de carreaux de tomettes de la fin de l’époque moderne a été identifié à 1,30 m sous le niveau actuel. La fouille de ce sondage s’est achevée sur un niveau de sol datant probablement du xiiie s., mais l’absence de mobilier ne permet pas de pousser plus loin les interprétations. La fouille devrait être reconduite pour l’année 2019.

Abbaye de Cormery, secteur 1 - Sol en mortier rose et maçonnerie en opus spicatum.

Abbaye de Cormery, secteur 1 - Sol en mortier rose et maçonnerie en opus spicatum.

Cl. T. Pouyet

Haut de page

Table des illustrations

Titre Abbaye de Cormery, secteur 1 - Sol en mortier rose et maçonnerie en opus spicatum.
Crédits Cl. T. Pouyet
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/17002/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1000k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thomas Pouyet, « Cormery (Indre-et-Loire). Abbaye de Cormery »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 253-254.

Référence électronique

Thomas Pouyet, « Cormery (Indre-et-Loire). Abbaye de Cormery » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 19 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17002 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.17002

Haut de page

Auteur

Thomas Pouyet

université de Tours

Haut de page

Responsable d’opération

Thomas Pouyet

université de Tours

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search