Navigation – Plan du site

AccueilNuméros48Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...II. 1. – Opérations de terrainÉtoile-Saint-Cyrice (Hautes-Alpes...

Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Étoile-Saint-Cyrice (Hautes-Alpes). Église Saint-Cyrice

Responsable d’opération : Vincent Buccio
p. 257

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence

Texte intégral

1L’église Saint-Cyrice est l’ancienne église paroissiale du village déserté homonyme, aujourd’hui dans la commune d’Étoile-Saint-Cyrice (Hautes-Alpes). L’église a déjà fait l’objet de plusieurs études de 1825 à 2011. Préalablement à une importante campagne de restauration, elle avait fait l’objet d’un diagnostic archéologique, réalisé par Robert Thernot (Inrap) en 2016 et d’une étude de ses élévations. Elle se présente aujourd’hui sous la forme d’une petite église à chevet semi-circulaire et à nef unique, à une seule travée. Le chœur est voûté en cul-de-four et la nef en berceau plein cintre. La présence d’enduits peints des xixe et xxe s. dans l’édifice a limité les possibilités d’observations des parements internes.

2La présente étude portait sur le bâti et visait à établir des relevés de l’édifice en plan et en élévation ainsi qu’à proposer une chronologie de l’évolution du bâtiment. Sur cette base, les principaux désordres observés dans l’édifice sont signalés et, dans la mesure du possible, les causes en sont analysées. Le site ayant déjà fait l’objet d’une publication, l’étude d’archives est restée limitée. Un important travail d’étude photogrammétrique du site et du village a cependant été réalisé afin de mieux appréhender l’ampleur des transformations récentes du terrain et leur impact sur les constructions. Grâce à cette étude, les parties les plus anciennes de l’église actuelle paraissent remonter à l’époque romane, vraisemblablement au xiie s. Selon les sources écrites, l’édifice était en ruine à l’époque moderne ; l’étude de bâti a permis d’en mesurer l’ampleur et la distribution, mais aussi les restaurations apportées. Ainsi, sa nef fut réduite à une unique travée par la construction d’un mur pignon sous un arc-doubleau. Le reste de la nef fut démantelé. Au xixe s., un bâtiment destiné à recevoir les fonctions de mairie-école fut accolé à l’église. Celui-ci, devenu inutile avec l’abandon du village, subit de forts dégâts lors du glissement de terrain qui emporta plusieurs milliers de mètres cubes de sédiments à quelques mètres du chevet en 1978. Ce glissement ne semble cependant pas avoir eu de conséquences directes sur la stabilité de l’église. La mairie-école fut finalement détruite après 1985 et, de ce fait, l’église est désormais isolée sur son promontoire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Buccio, « Étoile-Saint-Cyrice (Hautes-Alpes). Église Saint-Cyrice »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 257.

Référence électronique

Vincent Buccio, « Étoile-Saint-Cyrice (Hautes-Alpes). Église Saint-Cyrice » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 03 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17022 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.17022

Haut de page

Responsable d’opération

Vincent Buccio

service départemental d'archéologie des Alpes-de-Haute-Provence

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search