Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Forges (Charente-Maritime). Église Saint-Laurent

Responsable d’opération : Céline Trézéguet
p. 258-260

Entrées d’index

Année de l'opération:

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : département de la Charente-Maritime

Texte intégral

1Le projet d’aménagement d’une aire de jeux, couplé à celui de réhabilitation de l’église Saint-Laurent implantée en plein cœur du village de Forges, situé au NO du département de la Charente-Maritime, a conduit à la réalisation d’un diagnostic archéologique mené par le Service d’archéologie départementale. Un premier diagnostic avait été mené au début des années 2000 par l’Inrap, en prévision de l’aménagement d’une crèche dans le presbytère édifié contre le mur nord de l’église. À cette occasion, la présence d’une nécropole médiévale, voire alto-médiévale, avait été attestée. Au sud, un ensemble de constructions probablement médiévales avait été mis au jour. Il fut abandonné au xvie s., puis transformé en presbytère au cours des xviie et xviiie s. Un bassin, dont la fonction reste inconnue, paraissait appartenir à cette dernière période.

2Le diagnostic de cette année, qui couvrait une superficie 2 223 m2, a confirmé la présence de sépultures autour de l’église, en particulier sur les flancs est et sud du bâtiment. Au total, 5 sépultures en coffrages maçonnés en pierres ont été découvertes. S’y ajoutent 8 sépultures déposées dans une fosse sépulcrale aménagée avec des blocs calcaires, 5 sépultures en fosses en contenant souple et/ou périssable et enfin 9 sépultures possibles. Elles étaient destinées à des individus immatures ou adultes.

3La découverte, à une dizaine de mètres au sud du mur gouttereau sud de l’église, d’au moins trois fossés que nous qualifierons de « sépulcraux », orientés est-ouest, a particulièrement retenu l’attention. Il s’agit de trois fossés longitudinaux creusés dans le substrat calcaire sur une profondeur avoisinant 80 cm. Ils contenaient des sépultures, certaines en coffrages maçonnés en pierres et d’autres simplement délimitées par une accumulation de moellons. Le mobilier résiduel découvert dans le comblement de ces structures est très homogène et date du xiie s., époque de construction de l’église. Il est possible que ces fossés contenant les sépultures fussent surmontés d’une ou plusieurs substructures en matériaux périssables qui s’élevaient directement à partir du substrat calcaire pour former un monument funéraire. Toutefois, aucun niveau de sol n’a pu être identifié dans le secteur lors du décapage mécanique ou manuel. Il s’agit sans doute d’une découverte majeure car ce type d’aménagement sépulcral ne trouve, à notre connaissance, aucun autre équivalent.

4Quelques vestiges maçonnés ont par ailleurs été identifiés sans que l’on puisse les mettre en lien avec l’église. L’un de ces murs, découvert sur le flanc méridional du bas-côté sud, pourrait appartenir à la fondation d’un bras de transept de l’église du xiie s., dont il ne semble subsister aujourd’hui que les murs gouttereaux de la nef et une partie du porche d’entrée.

5Sur la base des deux diagnostics archéologiques, il semblerait que, lors de l’érection de l’église ou un peu avant, un cimetière ait été installée au nord du bâtiment actuel. À partir du xiie s., ce cimetière s’étend très certainement au moins en trois directions. Il fut fréquenté tout au long de l’époque médiévale, puis fut scellé par un épais remblai dont nous ignorons s’il fut apporté à l’époque moderne, au moment du transfert du cimetière, ou encore plus récemment.

Forges, église Saint-Laurent, plan général des vestiges.

Forges, église Saint-Laurent, plan général des vestiges.

Données Inrap J.-P. Nibodeau, R. Bernard et et M. Coutureau, 2004, relevé C. Gay, DAO L. Bedault et C. Gay, SAD 17, 2017

Haut de page

Table des illustrations

Titre Forges, église Saint-Laurent, plan général des vestiges.
Crédits Données Inrap J.-P. Nibodeau, R. Bernard et et M. Coutureau, 2004, relevé C. Gay, DAO L. Bedault et C. Gay, SAD 17, 2017
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/17050/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 869k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Trézéguet, « Forges (Charente-Maritime). Église Saint-Laurent »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 258-260.

Référence électronique

Céline Trézéguet, « Forges (Charente-Maritime). Église Saint-Laurent » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 26 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17050

Haut de page

Auteur

Céline Trézéguet

service d'archéologie départementale de la Charente-Maritime

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Céline Trézéguet

service d'archéologie départementale de la Charente-Maritime

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals