Navigation – Plan du site

AccueilNuméros48Chronique des fouilles médiévales...II. – Constructions et habitats e...II. 1. – Opérations de terrainMonségur (Gironde). Neujon

Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
II. – Constructions et habitats ecclésiastiques
II. 1. – Opérations de terrain

Monségur (Gironde). Neujon

Responsable d’opération : Christelle Ehrhardt
p. 265-266

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Ausonius UMR 5607

Texte intégral

1Deux sondages ont été réalisés en 2016 et 2017 sur le site de l’ancienne église de Neujon, au SO de la bastide de Monségur, dans le cadre d’une thèse de doctorat sur les édifices religieux du premier Moyen Âge en Aquitaine. Le site avait déjà fait l’objet de fouilles programmées menées entre 1966 et 1984 sous la direction de Serge Camps. Celles-ci mirent au jour l’espace résidentiel d’un établissement de type villa, occupé entre le ier et la fin du ive s. À la fin du ve ou au début du vie s., trois murs construits contre les maçonneries antiques – en partie arasées – délimitèrent une nouvelle pièce quadrangulaire. Des sépultures en sarcophages (vie-viie s.) furent installées à l’intérieur d’un bâtiment ou enclos qui lui était accolé au sud. Au cours du Moyen Âge, une abside fut ajoutée à la pièce nord et l’espace d’inhumation, utilisé en continu jusqu’à l’époque moderne, se développa à l’intérieur et autour de l’ensemble bâti. La paroisse Saint-Félix est mentionnée pour la première fois au xiiie s. et supprimée à la fin du xviiie s.

2La nouvelle intervention, destinée à préciser le phasage de l’aménagement et de l’évolution de l’édifice de culte, s’est concentrée sur des zones peu investies lors des campagnes précédentes. Le premier sondage (11 m²), implanté à l’extérieur du bâtiment, à l’aplomb du mur septentrional de la nef, a livré dix-huit sépultures, dont deux coffrages en pierre. L’un d’eux, en moellons calcaires probablement réemployés, est directement installé sur un sol en mortier antique fonctionnant avec le mur sur lequel s’appuie le bâti du haut Moyen Âge. Les niveaux résidentiels sont perturbés au nord par un large massif, en grande partie récupéré au cours de l’époque moderne. Il est parallèle au mur de la nef, vers lequel il amorce un retour à l’extrémité orientale de l’emprise de fouille. Le second sondage (12 m²) a été réalisé à l’intérieur du chevet pour déterminer le moment où l’abside de l’église fut mise en place. Les sépultures de deux individus, bouleversées par le creusement d’un silo, y ont été découvertes.

3L’étude du mobilier est encore en cours, mais les données recueillies permettront d’affiner la chronologie de la construction et du développement du lieu de culte de Neujon au cours du Moyen Âge, ainsi que celle de l’habitat antique, dont au moins trois états ont pu être identifiés. Des aménagements en matériaux périssables, perçant sol et arase des murs gallo-romains, pourraient être rattachés à une occupation du site pendant l’Antiquité tardive ou liés au premier édifice du haut Moyen Âge.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christelle Ehrhardt, « Monségur (Gironde). Neujon »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 265-266.

Référence électronique

Christelle Ehrhardt, « Monségur (Gironde). Neujon » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 22 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17118 ; DOI : https://doi.org/10.4000/archeomed.17118

Haut de page

Auteur

Christelle Ehrhardt

université Bordeaux Montaigne

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christelle Ehrhardt

université Bordeaux Montaigne

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
la revue Archéologie médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search