Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Brie (Ille-et-Vilaine). 8 rue de Bretagne

Responsable d’opération : Laurent Beuchet
p. 293-294

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Inrap

Texte intégral

1La première mention de la seigneurie de Brie apparaît dans un acte daté de 1096. Cette transaction ne concerne pas directement la famille seigneuriale locale mais est actée solennellement dans le cimetière paroissial de Brie (église dédié à sainte Marie) par Robert de Brie et son fils Guillaume. Le château lui-même n’est pas connu et on ne dispose que de quelques descriptions sommaires, dans les aveux modernes, du manoir qui lui fait probablement suite dès le bas Moyen Âge. L’église paroissiale conserve des vestiges datables du xiie s. confirmant l’origine ancienne du bourg. L’analyse du cadastre ancien levé en 1837 (section F, feuille 3) montre la persistance à proximité de l’église d’une parcelle grossièrement carrée, de 40 m de côté environ, entourée de parcelles plus étroites dénommées « les douves de la Motte ». L’ensemble renvoie indéniablement à une plateforme castrale, surmontée d’une maison forte ou d’un manoir.

2Le projet de construction d’une maison individuelle dans l’angle sud-est de cette plateforme, aujourd’hui arasée, a motivé la prescription d’un diagnostic archéologique en 2016. Celui-ci, réalisé au printemps 2017 par G. Leroux (Inrap), a confirmé la présence de vestiges médiévaux se référant à l’occupation castrale. La fouille, d’une emprise de 500 m² environ, a été réalisée du 8 octobre au 13 novembre 2017, sous la direction de L. Beuchet (Inrap). Bien que les résultats soient encore en cours d’exploitation, on peut d’ores et déjà apporter quelques éléments de connaissance.

3Les occupations les plus anciennes sont caractérisées par d’importantes fosses de fondation de poteaux, avoisinant 1 m de diamètre pour une profondeur de 0,80 m environ. Aucun plan complet ne peut être restitué, en raison de la faible importance de l’emprise. Toutefois, on peut reconnaître le tracé d’un bâtiment à trois nefs, long d’au moins 12,30 m et large d’au moins 10,50 m. Les fortes sections des poteaux (0,45 m × 0,35 m) permettent de restituer au moins un étage. On peut associer à cette première phase un four très dégradé et une structure empierrée pouvant correspondre à la base d’un pressoir. La céramique associée à ces vestiges est assez peu abondante, mais caractéristique des xe-xie s.

4Ces fondations sont recouvertes d’un imposant remblai composé d’argile et de pierraille de schiste, déposé en strates successives et qui peut être interprété comme la base de la motte castrale. Seule une épaisseur d’1 m est conservée mais les témoignages attestent d’une élévation de plus de 4 m avant son arasement dans les années 1970. L’emprise réduite de la fouille est totalement incluse dans celle de la base du tertre, dont on ignore par conséquent l’étendue exacte.

5Les remblais sont recoupés par un large creusement, formant la tranchée de fondation d’une construction rectangulaire, longue de 14 m et large de 9,70 m. Les vestiges d’une maçonnerie de moellons de schiste, liés au mortier de chaux maigre, sont conservés sur une dizaine de mètres de long dans la tranchée sud. Leur épaisseur atteint 1,25 m environ au-dessus d’une semelle de fondation plus irrégulière et débordante. On peut reconnaître dans ces vestiges la base aveugle d’un donjon construit a posteriori dans le tertre, dont le niveau inférieur servait de cellier. Les quelques fragments de céramique associés à ce donjon semblent situer son occupation entre les xive et xvie s.

Brie, 8 rue de Bretagne, vue de la fouille depuis le NE.

Brie, 8 rue de Bretagne, vue de la fouille depuis le NE.

Cl. E. Collado, Inrap

Haut de page

Table des illustrations

Titre Brie, 8 rue de Bretagne, vue de la fouille depuis le NE.
Crédits Cl. E. Collado, Inrap
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/17338/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 997k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Beuchet, « Brie (Ille-et-Vilaine). 8 rue de Bretagne », Archéologie médiévale, 48 | 2018, 293-294.

Référence électronique

Laurent Beuchet, « Brie (Ille-et-Vilaine). 8 rue de Bretagne » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 27 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17338

Haut de page

Auteur

Laurent Beuchet

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Laurent Beuchet

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals