Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Broque (La) (Bas-Rhin). Château de Salm

Responsable d’opération : Raoul Rohmer
Notice rédigée avec Vincent Heckmann
p. 294-295

Entrées d’index

Année de l'opération:

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Les veilleurs de Salm

Texte intégral

1Le château de Salm a été construit entre 1205 et 1225 puis laissé à l'abandon et déclaré en ruine en 1564. L’association « Les veilleurs de Salm », créée en 2004, a pour but de sauvegarder et d’entretenir les vestiges. L’encadrement est assuré par un architecte du patrimoine du département, par un historien en civilisation rhénane et par des archéologues bénévoles.

2Le site du château de Salm est situé dans un remarquable écrin forestier des Vosges gréseuses, dans la haute vallée de la Bruche. Un chemin médiéval encore partiellement conservé y conduit. C’est un haut lieu de la présence anabaptiste dans les Vosges.

3En 2017, la priorité a été donnée au sauvetage de la tour pleine de flanquement ouest, érigée en contrefort. L'urgence était d'accrocher une série de blocs de parement qui menaçaient de verser en emmenant une partie de ce qui reste de mur et de blocage, le contrefort est de structure semi-arrondie. Une succession de pierres, de blocs et de moellons posés à plat, forment un cercle d’un diamètre avoisinant 5 m et sont agencés en plus de 25 lits qui constituent l’élévation de la tour. Un mur composé d’autres pierres posées en couches appareillées en assises, ferme et cache l’ensemble et lui confère son aspect maçonné. Cette construction, basse et massive, fut vraisemblablement le dernier élément architectural ajouté au système défensif, probablement pas avant la seconde moitié du xve s.

4Adossée à la base de l’angle ouest des enceintes hautes, cette tour pleine fut peut-être érigée pour combler un angle mort dans la vision vers le fossé ouest et vers l’avant de la tour-bouclier. Sur cette tour, seule la plateforme en partie haute était utilisée et pouvait servir à l’emploi d’une petite artillerie. À l’arrière, empiétant largement sur l’espace intérieur du château, fut mis au jour, il y a quelques années, un dispositif en tas de sable contenu à l’arrière d’un mur de soutènement. Cet espace bastionné était peut-être destiné à amortir les vibrations en cas d’attaques d’artillerie, à l’instar de la masse de terre au cœur d’un rempart, technique qui ne se développa qu’un siècle plus tard et dont la théorie reste à prouver.

5Pour l'année 2017, les travaux ont concerné la tour elle-même. Il s’agit de consolidations par apport de pierres, l’idée générale est de refermer l’arrachement de l’intérieur, en diminuant, au fur et à mesure, les rebords des deux lèvres. En fin de saison, l'objectif a été atteint. Les zones les plus profondes de la brèche ont été comblées et une série de pierres de parement, en équilibre sur le haut de l’arrondi, ont été maçonnées et stabilisées. Cette partie du travail avait pour seul but de maintenir le parement en place, notamment durant la période hivernale. Pour consolider le blocage intérieur de la tour, du mortier très liquide a été coulé, afin de combler les interstices du mur entre le blocage et le parement extérieur.

La Broque, château de Salm, tour de flanquement après rocaillage 2017.

La Broque, château de Salm, tour de flanquement après rocaillage 2017.

Cl. V. Heckmann

Haut de page

Table des illustrations

Titre La Broque, château de Salm, tour de flanquement après rocaillage 2017.
Crédits Cl. V. Heckmann
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/17342/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 993k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Heckmann, « Broque (La) (Bas-Rhin). Château de Salm »Archéologie médiévale, 48 | 2018, 294-295.

Référence électronique

Raoul Rohmer, Vincent Heckmann, « Broque (La) (Bas-Rhin). Château de Salm » [notice archéologique],Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 08 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17342

Haut de page

Auteur

Vincent Heckmann

Les veilleurs de Salm

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Raoul Rohmer

Les veilleurs de Salm

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals