Navigation – Plan du site
Chronique des fouilles médiévales en France en 2017
III. – Constructions et habitats fortifiés
III. 1. – Opérations de terrain

Champtocé-sur-Loire (Maine-et-Loire). Château de Champtocé

Responsable d’opération : Arnaud Rémy (1980-....)
p. 295-296

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de la fouille : Pôle archéologie du département de Maine-et-Loire

Texte intégral

1Dans la continuité des études documentaires et archéologiques menées en 2010, la mise en sécurité du château de Champtocé-sur-Loire a conduit à la réalisation de travaux de stabilisation et de restauration sur le châtelet. Dans le cadre de l’archéologie préventive, ce dernier a ainsi pu bénéficier d’une étude détaillée, permise par son échafaudage intégral.

2De la construction médiévale, contemporaine de l’enceinte du xiiie s. ne subsistent que les bases talutées des deux tours. L’essentiel de l’élévation conservée correspond à la reconstruction presque intégrale d’un grand logis-porche à cinq niveaux, voire six si l’on restitue un couronnement de mâchicoulis. Les trois étages inférieurs avaient des fonctions défensives attestées par la présence de deux niveaux de canonnières et d’un poste de garde. Ils sont desservis à l’arrière du châtelet par un escalier droit surplombant le passage charretier. Des étages supérieurs, presque totalement détruits, subsistent deux baies dont une grande croisée à coussièges, qui témoigne du caractère plus résidentiel de ces étages. L’accès au chemin de ronde de la courtine attenante est inséré a posteriori à côté de la grande baie du cinquième étage.

3En l’absence d’archives mentionnant de tels travaux, ceux-ci étaient attribués au dernier quart du xve s. d’après la typologie des ouvertures de tir. L’édifice combine en effet des fentes de tir verticales comme on peut en voir à Saint-Aubin-du-Cormier et des canonnières à double ébrasement à la manière de celles du front nord du château de Nantes ou de la tour SO du château de Pontivy. Tous ces points de comparaison sont attribués aux deux dernières décennies du xve s.

4Pendant cette période de guerres franco-bretonnes, le château est d’autant plus exposé qu’il est un maillon important du réseau de forteresses françaises de la Marche de Bretagne : il a été vendu par Gilles de Rais en 1438 au duc de Bretagne lui-même. Malgré la contestation immédiate de cette vente, et les trois sièges des troupes royales en 1465, 1468 et 1472, le duc François II parvient à conserver des droits sur la châtellenie. Celle-ci lui est reprise par Louis XI après un dernier siège en 1479, ce qui n’empêche pas le duc de la léguer à son fils bâtard François d’Avaugour en 1481. Ce n’est qu’en 1486 que le roi Charles VIII la restitue définitivement au même François qui, a rallié le parti royal, et est devenu son lieutenant en Bretagne.

5C’est donc à François d’Avaugour que peut être attribuée la construction de ce monumental châtelet qui consacre sa réussite et restaure symboliquement la châtellenie. Cette attribution permet d’en situer la construction autour de la dernière décennie du xve s., entre 1486 au plus tôt et 1510, date du décès de François d’Avaugour.

6Dans le courant du xvie s., une partie des canonnières fut remaniée pour suivre l’évolution de l’artillerie. Enfin, entre la fin du xvie et la première moitié du xviie s., le châtelet est arasé au-dessus du troisième étage et se voit couronner d’une galerie de fusillade. Il perd donc toute vocation résidentielle pour ne rester qu’un organe défensif.

Champtocé-sur-Loire, élévation phasée du châtelet avec développement des deux tours.

Champtocé-sur-Loire, élévation phasée du châtelet avec développement des deux tours.
Haut de page

Table des illustrations

Titre Champtocé-sur-Loire, élévation phasée du châtelet avec développement des deux tours.
URL http://journals.openedition.org/archeomed/docannexe/image/17350/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 548k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Arnaud Rémy (1980-....), « Champtocé-sur-Loire (Maine-et-Loire). Château de Champtocé », Archéologie médiévale, 48 | 2018, 295-296.

Référence électronique

Arnaud Rémy (1980-....), « Champtocé-sur-Loire (Maine-et-Loire). Château de Champtocé » [notice archéologique], Archéologie médiévale [En ligne], 48 | 2018, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/archeomed/17350

Haut de page

Auteur

Arnaud Rémy (1980-....)

pôle archéologie du département de Maine-et-Loire

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Arnaud Rémy (1980-....)

pôle archéologie du département de Maine-et-Loire

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Archéologie Médiévale

Haut de page
  • Logo CRAHAM - Centre de Recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
  • Logo CNRS
  • Logo Ministère de la culture
  • Logo Université de Caen Normandie
  • Logo Numédif - Métopes
  • OpenEdition Journals